Se remettre à neuf sur les véhicules d’occasion

Publié le par

Se remettre à neuf sur les véhicules d’occasion

Le marché des véhicules d’occasion est en constante mutation et connaît des variations importantes. La fin de l’année 2018 a enregistré un léger déficit, alors que, depuis le début de l’année, ce secteur semble aller de l’avant. Les professionnels sont donc amenés en permanence à revoir leurs méthodes d’exploitation pour qu’elles s’adaptent aux besoins de leurs clients et aux changements du marché.

De nouveaux modèles économiques bouleversent le secteur : arrivée de la norme WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure), nouvelle prime de conversion et augmentation des sites de reprise et de vente en ligne des véhicules d’occasion. On constate également un désamour pour le diesel, pourtant majoritaire sur le marché.

L’activité VO est devenue un pilier chez les concessionnaires. Il faut qu’ils puissent proposer des prestations fiables, de qualité avec une plus-value. Entre autres, la réalisation de diagnostic précis d’un véhicule à reprendre, l’estimation rigoureuse des frais de remise en état à réaliser, une argumentation efficace lors de la négociation commerciale, l’optimisation de son activité VO avec internet…, le champ des compétences nécessaires est large.

Le GNFA propose des formations qui permettent aux professionnels d’optimiser
leurs techniques de reprise et de vente de VO, de remettre à niveau leurs prestations et de piloter leur activité de façon rentable. Les offres seront élargies avec une formation spécifique aux véhicules hybrides et la possibilité de diagnostic 360° de son activité VO (préconisation, plan d’action et accompagnement personnalisé).

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos