Seat inaugure un nouveau modèle de distribution en Norvège

Publié le par

La marque profite de son arrivée en Norvège pour déployer un nouveau modèle de distribution omni-canal basé sur une plateforme de e-commerce et un réseau physique "light".

Seat inaugure un nouveau modèle de distribution en Norvège

Seat arrive en Norvège avec un modèle de distribution innovant. Un test grandeur nature pour la marque du groupe Volkswagen, sur un marché ouvert à ce type d’initiative. Le point central du système introduit en Norvège est une plateforme internet de e-commerce. Cette dernière est conçue pour que le client puisse acheter le véhicule de son choix en quelques clics, 365 jours par an et 24 heures sur 24. Seat annonce un achat possible en 10 minutes et cinq clics. L’internaute commence par sélectionner le véhicule puis le niveau de finition, la motorisation, la couleur et les options. Il finalise ensuite sa commande en précisant ses choix en matière de financement ou de contrat de services. « La Norvège va représenter un engagement important de Seat et un lancement sur le marché qui servira d’incubateur pour le développement de solutions innovantes pour tous nos marchés » explique Wayne Griffiths, vice-président en charge du marketing et des ventes de Seat.

Réseau physique allégé

Pour compléter cette offre digitale, Seat vient d’inaugurer trois Brand Experience à Oslo, Bergen et Trondheim. Ces showrooms sont conçus pour assurer le lien physique avec les clients et exposer les voitures. Ces porte-drapeaux sont épaulés par 20 points de service et 23 points de livraison sur le territoire norvégien. Seat se défend de vouloir supprimer le distributeur classique, comme le précise W. Griffiths. « Le marché évolue vers de nouvelles façons de vendre des voitures et Seat croit au rôle du concessionnaire en tant qu’acteur clé dans le processus de vente. (…) Avec l’intégration de nouvelles solutions de mobilité et de connectivité automobiles, les concessionnaires deviendront progressivement une plateforme de mobilité, offrant des services tels que la mise à jour des logiciels embarqués dans les voitures et la recharge des batteries par exemple ». Pour faire découvrir les voitures de la marque aux norvégiens, Seat déploiera également des pop-up stores itinérants qui parcourront le pays. Enfin, une boutique plus orientée « lifestyle » devrait ouvrir ses portes à Oslo en cours d’année pour proposer des tapas et faire découvrir l’univers de la marque espagnole aux norvégiens.

Mobilité partagée

Pour compléter sa présence dans le pays, Seat a noué un partenariat avec Hyre, une plateforme de mobilité partagée. Cette dernière permet aux particuliers de partager une voiture entre eux grâce à une application capable de verrouiller et déverrouiller le véhicule. Seat fournira une flotte de 40 voitures à Hyre, ce qui devrait permettre de séduire des clients potentiels en leur donnant la possibilité d’essayer le véhicule. Enfin, la marque a signé un partenariat avec le loueur Avis pour que ses voitures soient présentes dans le réseau national du loueur de courte durée. Un bon moyen de mettre des véhicules sur la route afin de les rendre visibles aux yeux d’une population qui ne connaît pas la marque espagnole. Cependant, les norvégiens, amateurs de voitures électriques, devront patienter jusqu’en 2020 pour voir la première Seat électrique arriver sur le marché local. Un marché sur lequel les véhicules électriques représentent un cinquième des ventes de voitures neuves et la moitié en élargissant le cercle aux hybrides.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche