Sébastien Guigues, Seat : "L’année 2020 sera très riche en nouveautés produits pour la marque"

Publié le par

Entretien avec Sébastien Guigues, directeur de la marque Seat pour la France à l’occasion du salon de Genève off annulé en raison de l’épidémie de Coronavirus. Le dirigeant revient sur les bons résultats 2019 pour la marque tout en préparant l’électrification de sa gamme dès 2020.

© Auto Infos
© Auto Infos

Auto Infos : Pouvez-vous nous faire un rappel des résultats de Seat en 2019 ?
Sébastien Guigues :
C’est une très belle année pour Seat dans le monde en 2019 tant en résultats financiers qu’au niveau des ventes. C’est également le cas en France. Pour la deuxième année consécutive, nous sommes la marque du top 20 qui a connu la plus forte croissance avec +20% par rapport à 2018, laquelle était déjà en progression de +30%. Cette croissance est assez bien répartie au niveau des canaux par client. En vente à particuliers, nous avons dépassé la fameuse barre des 2% qui permettent à une marque de franchir un échelon supérieur. Nous sommes un peu moins bons en B2B malgré une progression de 60% de nos ventes en entreprise. Ces ventes sont portées par Arona, Ateca et Taraco arrivé l’année dernière. Nos produits historiques Ibiza et Leon ne sont pas en retrait non plus. Nous avons également lancé une formule locative Seat sans engagement ce qui a amené un second souffle à la marque. C’est enfin la première année de Cupra avec 1600 unités en France l’an passé, ce qui est un très bon résultat.

A.I. : Quid des deux premiers de l’année 2020 ?
S.G. :
A fin février, nous sommes encore à +13%, ce qui est un excellent chiffre. Mais on sent quand même que c’est beaucoup plus compliqué pour tout le monde. Dans le réseau, on nous rapporte qu’il y a moins de trafic dans les concessions. Et les gens sont complètement désorientés par l’électrique et les nouvelles taxes. Il y a un mélange de passage à vide du marché et cet aspect d’incertitude même si nos chiffres ne le montrent pas.

A.I. : Comment envisagez-vous les prochains mois au niveau de l’électrique ?
S.G. :
Le mois dernier, nous avons lancé notre premier véhicule électrique : la Mii electric. C’est une très belle surprise pour nous. Cette petite voiture électrique recueille un bon accueil. Nous sommes en plein pré-lancement de la nouvelle famille Leon, pilier de la marque. Nous allons la proposer en multi-énergie : diesel, hybridation légère, pHEV et gaz naturel comprimé. Elle sera déclinée sous deux marques : Seat et Cupra dont une hybride rechargeable également. Ensuite, aux alentours, nous aurons un facelift de la Seat Ateca plus sa déclinaison en Cupra. Enfin d’année nous aurons le premier véhicule Formentor développé pour Cupra en version essence, pHEV et diesel. Ensuite, nous aurons des nouveautés moteur dans les gammes existantes. C’est une année très riche en produits ce qui nous donne confiance pour l’année à venir.

A.I. : Quel mix énergétique anticipez-vous ?
S.G. :
Il est très difficile de le prévoir. On constate tout de même que le diesel a arrêté de chuter depuis trois à quatre mois tandis que l’électrique continue de progresser sur le marché français malgré les stratégies mises en place en fin d’année 2019. Je crois beaucoup à l’hybride rechargeable même si les chiffres ne me donnent pas encore raison.

A.I. : Comment se porte le réseau Seat ?
S.G. :
La rentabilité a été très bonne et a atteint la barre des 2%, ce qui correspond à une progression de 20% par rapport à l’année précédente.

A.I. : Où en est-on des délais de livraison qui étaient les reproches faits à la marque par le réseau l’an passé ?
S.G. :
Nous avons beaucoup travaillé sur ces sujets. Le réseau nous reprochait deux choses : les délais en eux-mêmes et la fiabilité du délai. Nous commençons à être bien meilleurs sur le sujet.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos