Septembre favorable au pneumatique

Publié le par

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) vient de communiquer de bons résultats pour le mois de septembre. Pourtant, des interrogations subsistent sur l’évolution en valeur du marché.

© SPP
© SPP

Depuis la fin du confinement, les ventes de pneumatiques ont connu des mois contrastés. La percée de 15,6 % enregistrée en juin s’est limitée à des hausses plus timides de 2,6 % et 3,7 % en juillet et août. Les kilomètres effectués en voiture au cours de l’été ont sans doute engendré cette progression plus importante en septembre. Ainsi, les ventes de pneus tourisme ont augmenté de 7,8 % et de 13,3 % pour les enveloppes 4x4. La hausse des gommes destinées aux utilitaires légers marque de son côté une certaine reprise de l’activité pour les professionnels. En effet, le segment camionnette a progressé de 14,8 % au cours de ce mois de septembre.

Les marques premium souffrent

Cette hausse globale est intervenue au détriment des marques premium. En effet, selon les données du SPP, les marques « Budget » ont progressé de 28,1 %, pour atteindre une part de marché de 19,9 % en septembre, contre 15,3 % en août. Dans ce contexte, les marques premium ont seulement progressé de 2 %, ce qui fait passer pour la première fois leur part de marché sous la barre des 50 %, avec 49,1 %. Les bons résultats de septembre ont aussi joué en faveur des marques « B », qui ont augmenté leurs ventes de 11 %. Leur part de marché s’élève ainsi à 22,3 %. Cependant, les gammes qui souffrent le plus sont les MDD, dont les ventes baissent depuis plusieurs mois. En septembre, cette tendance s’est chiffrée à un recul de 3 %.

Prix et parts de marché

Il paraît utile de préciser que les données fournies par le SPP ne concernent pas la totalité du marché mais seulement les négociants spécialistes, centres-autos et fast-fitters. Les prix moyens observés par le syndicat sont restés stables, avec + 0,3 %. Les pneus tourisme ont légèrement augmenté chez les négociants (+ 1,1 %) alors qu’ils ont légèrement baissé chez les centres-autos et fast-fitters (- 0,6 %). Malgré ces tendances contraires, les volumes de ventes ont augmenté de 8,5 % chez les premiers et de 7,2 % chez les seconds. Ces derniers ont également eu du mal à vendre des enveloppes hiver (- 28,9 %), alors que les spécialistes du pneu ont mieux réussi, avec une augmentation de 14,6 % de ces gommes. Cependant, la tendance majeure reste en faveur des pneus toutes saisons, dont les ventes ont progressé de 27,8 % en septembre. Une croissance similaire à celle de l’avant crise selon le syndicat.

Vers une évolution du marché ?

Pour Dominique Stempfel, président du SPP, « la stabilité des prix moyens cache une réalité moins séduisante. Elle signifie que l’évolution du mix-produit liée à la présence de plus en plus importante des SUV sur nos routes est gommée par une baisse des prix de vente à dimension égale. Cette remorque est corroborée par la progression des pneus Budget. Pour la première fois, le Premium couvre moins de 50 % du marché ». En effet, le marché du pneu subit peut-être les premières conséquences de la hausse des dimensions sur les véhicules neufs. Les SUV, mais aussi de nombreuses voitures de tourisme sont sortis d’usines avec des enveloppes de grandes dimensions, favorables au design mais coûteuses à remplacer. Certains propriétaires préfèrent peut-être se tourner vers des marques moins chères, notamment dans cette période incertaine. Les mois à venir devraient confirmer ou infirmer cette observation.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos