Skoda Auto présente sa nouvelle vision 2030

Publié le par

Pour 2030, le constructeur tchèque se montre ambitieux en aspirant notamment à se positionner comme l’un des cinq constructeurs automobiles les plus vendus en Europe.

© Skoda Auto
© Skoda Auto

Lors d’une conférence de presse tenue le 24 juin 2021 à Prague par Thomas Schäfer, le P-DG de la firme tchèque a présenté la nouvelle feuille de route baptisée Next Level - Strategy 2030 qui se positionne dans la continuité de la précédente arrêtée à 2025. « Avec notre nouvelle stratégie, nous apportons des réponses spécifiques sur la façon dont nous allons réussir à diriger Skoda Auto à travers le programme de modernisation et faire en sorte que l’entreprise soit dans une position encore plus forte en 2030 qu’aujourd’hui », a assuré le dirigeant. Le ton est donc résolument tourné vers l’avenir. Internationalisation, électrification et numérisation seront les trois axes majeurs qui dirigeront les prochains développements de la marque sur son territoire et à travers le monde.

Internationalisation. Le constructeur automobile tchèque ambitionne d’être l’une des cinq marques automobiles les plus vendues en Europe d’ici à 2030, et l’entreprise prévoit de devenir le premier constructeur européen dans les régions en croissance que sont l’Inde, la Russie et l’Afrique du Nord. Cela se traduira par un volume de ventes potentiel de 1,5 million d’unités par an. Cet objectif sera notamment atteint en renforçant la position de Skoda dans les segments d’entrée de gamme.

Électrification. En collaboration avec le groupe Volkswagen, Skoda entend par ailleurs faire de son marché national un pôle d’électromobilité afin de préserver les emplois (le pôle formation sera soutenu par un budget de 500 millions d’euros entre 2022 et 2030) et d’en créer de nouveaux. De fait, des composants électroniques ou des véhicules électriques seront produits dans les trois usines tchèques de Skoda situées à Mladá Boleslav, Kvasiny et Vrchlabí d’ici à 2030. Des batteries haute tension y sont déjà produites pour les modèles hybrides rechargeables Superb iV et Octavia iV, ainsi que pour des modèles d’autres marques du groupe. Début 2022, la production de systèmes de batteries MEB sera également lancée à Mladá Boleslav pour l’Enyaq iV. En outre, le constructeur automobile tchèque travaille avec des partenaires pour établir une structure stable de fournisseurs pour l’e-mobilité. Par ailleurs, le portefeuille de produits sera élargi pour inclure au moins trois autres modèles entièrement électriques d’ici à 2030, qui seront positionnés en dessous de l’Enyaq iV, en termes de prix et de taille. Skoda vise une part de modèles entièrement électriques de 50 à 70 % en Europe, en fonction de l’évolution du marché.

Numérisation. Cet axe comprend des objectifs spécifiques pour les domaines de l’expérience client numérique, de la durabilité, de la diversité, ainsi que de l’éducation et de la formation. Le constructeur entend devenir la référence en matière d’expérience utilisateur Simply Clever. L’un des premiers projets phares est le PowerPass, qui permet de recharger un modèle Skoda électrique de manière « simple et pratique ». Il sera disponible sur plus de 30 marchés et pourra être utilisé sur plus de 210 000 points de charge en Europe. En parallèle, l’entreprise développe actuellement son concept de showroom virtuel et s’est fixé pour objectif de vendre une voiture sur cinq en ligne dès 2025. Les clients belges, néerlandais, polonais, tchèques jouissent déjà de cette nouveauté qui devrait s’étendre à d’autres marchés.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos