Skoda France fait le plein en matière de nouveautés

Publié le par

Dans le monde, le constructeur tchèque est présent sur 104 marchés, dominés par le marché chinois. À l’horizon 2025, Skoda ambitionne d’atteindre un objectif de ventes de 25 % avec les véhicules électriques ou hybrides et proposera un portefeuille de dix modèles électrifiés, dont cinq 100 % électriques.

Skoda France fait le plein en matière de nouveautés

Le constructeur tchèque affiche une dynamique positive d’après l’analyse de Dorothée Bonassies, directrice générale de Skoda France. La marque ne cesse de progresser sur le marché français. Avec 31 423 véhicules immatriculés l’an passé, soit une croissance de 17,25 %, la marque tchèque enregistre un nouveau record. Les ventes ont été tirées vers le haut grâce aux succès de plusieurs modèles tels que la Fabia, l’Octavia, la Superb, le Kodiaq et le Karoq, qui vient d’ailleurs de dépasser la 250 000e unité mondiale fabriquée après deux années de production. Dorothée Bonassies se félicite de ces résultats dans la mesure où, pour les deux SUV, « le réseau a voyagé très léger les six premiers mois de l’année car malheureusement nous n’avions pas les productions attendues. Mais le Kodiaq est très bien installé en termes de notoriété, sur le sept places particulièrement. Notre prix est très bien placé sur le marché français et nous sommes en train d’en faire une référence dans la catégorie des SUV sept places ».

Pour 2019, Skoda France vise les 37 000 livraisons en sachant qu’à mi-parcours, la marque en affichait 20 361 unités, soit une progression de 9,5 % sur un marché en recul de 2 %. Notons que 40 % des ventes de Skoda France sont réalisées sur des locations avec option d’achat (LOA). Pour atteindre ce chiffre, la marque s’appuie sur trois modèles de l’année : la Superb restylée, le nouveau SUV Kamiq (2 400 unités seront en stock pour le quatrième trimestre) et la nouvelle Scala. Avec le Kamiq justement, Skoda poursuit son offensive SUV. « C’est la bonne taille qui arrive, se réjouit la directrice générale. Il bouscule un peu sa catégorie, car il arrive dans le haut du panier en termes de dimensions face au Renault Captur actuel et au Peugeot 2008. C’est vraiment un SUV élégant et chic ». L’offensive SUV a démarré en 2016 avec la production du Kodiaq. Construit à Kvasiny, en République tchèque, il a été lancé en France en mars 2017. Avec le Kodiaq, le Karoq et maintenant le nouveau SUV urbain Kamiq, le constructeur tchèque offre à ses clients trois modèles attrayants dans cette famille de véhicules.

L’ère de l’électromobilité

En matière de nouveautés, l’actualité de Skoda est dense. À l’occasion du salon de Francfort, le constructeur a présenté sa nouvelle marque Skoda iV et ses deux premiers modèles électrifiés que sont la Superb iV, premier modèle plug-in hybride, et la Citigo-e iV, première voiture 100 % électrique d’une autonomie allant jusqu’à 260 kilomètres. À partir de janvier 2020, le vaisseau amiral de Skoda, la Superb, sera disponible en plug-in hybride, intégrant à la fois un moteur à essence et un moteur électrique et générant une puissance combinée de 218 chevaux (160 kW). Le modèle peut parcourir jusqu’à 56 kilomètres (norme WLTP) de manière purement électrique, sans aucune émission.

Pour faire connaître ses derniers modèles auprès du public, Skoda vient de lancer les « driving days » organisés à travers tout le pays du 23 septembre au 17 octobre 2019. Les essais se dérouleront dans les 145 points de vente du réseau Skoda, en présence d’un pilote instructeur. Chaque client doit réserver au préalable un créneau par le biais d’une plateforme dédiée. Outre ces sites, le réseau français Skoda compte également 228 points de service.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos