Suzuki France annonce l’hybridation de l’ensemble de ses modèles dès 2020

Publié le par

Le constructeur japonais a décidé d’arrêter le diesel pour se concentrer sur l’hybride.

Suzuki France annonce l'hybridation de l'ensemble de ses modèles dès 2020

Le 15 décembre dernier, à l’occasion de la convention du réseau, Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki, a annoncé à ses 162 investisseurs que l’ensemble de la gamme Suzuki, exception faite du modèle Jimny, bénéficiera de la technologie mild-hybrid à partir de 2020. Cette dernière est déjà présente sur trois modèles depuis deux ans maintenant. « Nous avons décidé d’arrêté le diesel pour nous nous concentrer sur l’hybride », explique Stéphane Magnin. Progressivement, à partir des productions du dernier trimestre 2019, Suzuki proposera la motorisation hybride sur l’ensemble de ses modèles.

Hybridation légère : la solution light en voie de démocratisation

Pour rappel, à la différence de l’hybride rechargeable PHEV, le mild-hybrid (MIV) est une technologie légère qui pourrait se démocratiser dans les prochains mois chez de nombreux constructeurs. Le MIV fournit un gain en termes de consommation (5 l/100 km) et de gagner de précieux grammes de CO2 au niveau des rejets.

Le principe est assez simple. Il repose sur un petit moteur électrique, qui fait office d’alterno-démarreur. Ce moteur apporte du couple supplémentaire au bloc thermique via une courroie. Son énergie provient d’une petite batterie 48V, qui est rechargée par le même bloc électrique qui se transforme en générateur lors des phases de freinage.

L’hybridation light : légère et peu coûteuse

Beaucoup moins complexe et coûteux que l’hybride rechargeable classique, le MIV présente de nombreux avantages et pourrait permettre à Suzuki de gagner quelques grammes précieux en termes de rejets de CO2 à l’horizon 2021.

25 % de ventes en hybride

En 2018, près de 25 % des ventes du Suzuki en France ont été réalisées en hybride grâce à trois modèles (Swift, Ignis et Baleno). « Une Swift sur deux et une Ignis sur trois sont vendues en hybride, rappelle Stéphane Magnin. Ce qui fait de nous le co-leader du marché de l’hybride en France. Nous avons fait ce choix par rapport au full électrique qui ne devrait pas se développer aussi vite que l’hybride ». Il convient de préciser que le coût supplémentaire de cette technologie hybride est de 900 euros par modèle.

Cet hybride light permet d’avoir une carte grise estampillée « hybride » grâce à ce système qui pèse 25 kg contre 150 kg pour l’hybridation classique. Pour rappel, la carte grise bénéficie ainsi d’une réduction de 50 %, voire la gratuité auquel s’ajoutent deux années de TVS exonérables pour les professionnels. Le gain en consommation pour les modèles Suzuki est de 1 l à 1,5 l aux 100 kilomètres, soit approximativement un gain de 10 g de CO2. Placée sous le siège du conducteur, cette batterie lithium-ion a été déployée en 12V dans un premier. Les prochains modèles seront équipés d’une batterie de 48V.

Suzuki a formé l’ensemble de son réseau aux problématiques après-ventes de ces versions hybrides.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos