Suzuki France regroupe l’après-vente auto et moto

Publié le par

Suzuki France réunit l’après-vente de ses divisions auto et moto sous une seule et unique entité placée sous la direction de Luc Malnoury. Une unification qui doit bénéficier aux deux univers.

Suzuki France regroupe l’après-vente auto et moto

Suzuki France vient d’entamer le rapprochement des équipes après-vente de la moto et de l’automobile. Luc Malnoury, directeur après-vente automobile, élargit donc son périmètre aux deux-roues. Une mise en commun qui existe déjà au sein des autres filiales européennes. Dans l’Hexagone, cette partition était l’un des derniers vestiges d’une importation différente pour l’auto et la moto avant la création de Suzuki France. Avec seulement 10 personnes, l’équipe dédiée aux 185 concessionnaires moto était limitée. Le rapprochement des deux services porte ce nombre à 22 puisque les seuls collaborateurs qui conservent une spécialité sont les responsables régionaux après-vente. Ces derniers sont au nombre de 7 pour l’automobile et passeront de 4 à 5 pour la moto dès le mois d’avril. « Nous avons revu le découpage géographique des régions en recrutant un responsable supplémentaire. Chacun hérite ainsi de 35 à 36 concessionnaires », explique Luc Malnoury.

En regroupant les équipes, Suzuki souhaite renforcer les services proposés aux réseaux et aux clients finaux. « Nous allons proposer aux distributeurs de deux-roues notre outil de relation client IZY et les enquêtes de satisfaction Baroweb, déjà en fonction dans l’automobile », ajoute Luc Malnoury. Des systèmes encore rares dans le monde de la moto, qui reste globalement un peu en retrait sur ce point par rapport à l’automobile. « Ce type d’outil est attendu par les distributeurs moto, qui ont besoin de connaître leurs clients de manière plus précise. Nous figurerons parmi les marques de moto les plus en pointe dans le domaine », poursuit le directeur après-vente. À l’image de l’automobile, le réseau deux-roues devrait être rémunéré pour chaque contact client entré correctement sur cette base de données. Enfin, les opérations marketing et commerciales liées à l’entretien devraient également être déclinées progressivement auprès des distributeurs moto.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos