Suzuki introduit l’hybride 48 V sur Vitara et S-Cross

Publié le par

Suzuki introduit sur ses Vitara et S-Cross son nouveau système d’hybridation légère 48 V. Une technologie qui permet à la firme d’abaisser les rejets de CO2 de ses voitures et de se rapprocher de l’objectif de 90,3 g de CO2/km, qui lui a été imposé au niveau européen.

© Suzuki
© Suzuki

Suzuki poursuit l’hybridation de sa gamme avec l’introduction de son système SHVS 48 V sur les Vitara et S-Cross. La marque possédait jusqu’à présent une technologie de micro-hybridation 12 V, présente sur la Swift, l’Ignis et la Baleno. Depuis son introduction en 2016, près de 17 500 clients utilisent au quotidien ce système. Le nouveau SHVS repose sur une batterie lithium-ion de 8 Ah et 48 V, un convertisseur 48 V/12 V et un alterno-démarreur de 48 V. L’ensemble assiste le moteur thermique Boosterjet de 1,4 l au démarrage et à l’accélération mais il assure également une alimentation électrique lors du débrayage et de l’arrivée au ralenti. En effet, l’alterno-démarreur fait tourner le moteur thermique sans injection de carburant pendant la fraction de seconde entre l’arrivée du régime moteur au ralenti et le relâchement de la pédale d’embrayage. Le Stop & Start coupe ensuite le moteur lors d’un arrêt. Le système dans son ensemble représente une masse supplémentaire de 15 kg et le gain en consommation s’élève à 20 % en moyenne. Ce dernier point dépend de la conduite de chacun mais le schéma en temps réel, présent au tableau de bord, incite à l’éco-conduite.

L’hybride généralisé

L’arrivée de ce système sur les Vitara et S-Cross complète une offre d’hybridation déjà présente sur l’Ignis et la Swift. Toute la gamme bénéficiera donc d’une motorisation hybride légère en 12 V ou 48 V puisque les Celerio et Baleno disparaissent du catalogue. La gamme accueillera deux nouvelles voitures en septembre prochain, issues de l’accord avec Toyota. Ainsi, Suzuki aura ses propres versions du RAV4 et du break Corolla. Deux voitures hybrides qui renforceront l’offre du constructeur sur de nouveaux segments. En attendant ces véhicules, le Vitara et le S-Cross profitent non seulement de l’hybride 48 V mais aussi d’une simplification des gammes. Les deux voitures sont disponibles en trois niveaux d’équipements enrichis dès l’entrée de gamme. L’écart de prix entre les trois finitions a été réduit pour encourager les clients à passer le palier supérieur. Un argument important pour des voitures déjà achetées à 90 % dans les deux versions supérieures. En matière de tarifs, le Vitara hybride débute à 22 640 euros alors que le deuxième niveau d’équipements se situe à 23 840 euros. Le haut de gamme atteint 27 790 euros avec la transmission AllGrip, qui représente 35 % des ventes sur le Vitara et 40 % sur le S-Cross. Les prix de ce dernier débutent à 24 340 euros et culminent à 28 890 euros.

Compenser l’arrêt des Celerio et Baleno

En 2020, la marque prévoit de vendre 5 000 Vitara et 1 800 S-Cross, pour un nombre total de véhicules en recul de 4 000 voitures, en raison de l’arrêt des Celerio et Baleno. Cependant, Suzuki France n’anticipe pas une baisse du chiffre d’affaires de ses concessionnaires. La filiale mise sur une hausse du prix de vente moyen de ses modèles, notamment grâce à arrivée de l’hybride 48 V et du réaménagement des gammes Vitara et S-Cross.

JPEG - 99.3 ko
© Suzuki

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos