Suzuki prévoit de construire une troisième usine en Birmanie

Publié le par

Afin de fabriquer sa nouvelle usine d’assemblage, Suzuki a prévu un fond d’investissement d’environ 100 millions d’euros.

Suzuki prévoit de construire une troisième usine en Birmanie

Alors que beaucoup de pays sont actuellement à l’arrêt à cause du Covid-19, il est encore difficile pour les autorités gouvernementales de se prononcer quant à une prochaine reprise des activités à temps plein. Pour autant, le constructeur japonais préfère se concentrer sur l’après pandémie en songeant à sa future ligne de production birmane. Le projet reposera sur un terrain de 200 000 m² situé au cœur d’un parc industriel de Thilawa, sur la côte sud du pays, près de la mer d’Andaman. La superficie de l’usine actuelle - qui emploie 224 personnes - devrait passer de 4 000 à 42 000 m² aux termes des travaux d’agrandissement. Plusieurs opérations y seront réalisées comme le soudage, la peinture ou encore l’assemblage des voitures.

D’une capacité annuelle de 40 000 unités, la production ne devrait pas débuter avant septembre 2021. Suzuki répondra ainsi aux besoins du marché automobile birman en pleine évolution. Présent sur ce territoire depuis 1998 à travers sa filiale Suzuki Thilawa Motor Co, le constructeur y possède deux autres usines où sont assemblés quatre modèles de la gamme à l’image des Carry, Ciaz, Ertiga et Swift. En 2019, Suzuki a produit 13 300 véhicules dans le pays et vendu 13 206 unités, affichant une part de marché de 60,3 %. Depuis quelques années, la Birmanie s’ouvre de plus en plus aux constructeurs étrangers. En mai 2019, Toyota y avait ainsi annoncé l’ouverture prochaine d’une usine pour un investissement de 47,2 millions d’euros. Le site devrait notamment produire le SUV Hilux à compter de février 2021.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos