Talk vidéo avec Frédéric Lecroart : « Carventura réalise l’essentiel de ses volumes sur des VO de 4 à 6 ans »

Publié le par

Comme beaucoup d’acteurs du VO, Carventura traverse la crise sans trop de dommages et peut donc continuer à développer des projets. Avec simplicité mais aussi ambition, son dirigeant Frédéric Lecroart nous détaille cette feuille de route.

Talk vidéo avec Frédéric Lecroart : « Carventura réalise l’essentiel de ses volumes sur des VO de 4 à 6 ans »

Carventura a enregistré de bons résultats en 2020, malgré l’onde de choc du Covid. Un dynamisme qui ne se dément pas en 2021, même si le premier trimestre a été marqué par un attentisme chez de nombreux clients. À l’approche de l’été, l’activité repart très fortement et Carventura capte une nouvelle clientèle, issue du VN et demandeuse de VO récents. D’une manière générale, le prix moyen des transactions de Carventura progresse, de 11 300 euros à plus de 12 000 euros désormais.

Si le groupe ne veut pas tout faire, il élargit son champ d’intervention, notamment avec sa récente offre Pro. De même, de nouveaux services sont à l’étude, sur la remise en état et le financement, prestation initiée fin 2020.

Frédéric Lecroart revient aussi sur l’appartenance à Stellantis (ex-PSA), en reconnaissant que cela ne joue pas sur la notoriété de Carventura auprès du grand public, mais en affirmant que cela confère de la stabilité et ouvre des perspectives, principalement à l’international. Un atout précieux quand on sait que le terrain de jeu du VO est européen.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos