Talk vidéo avec Jean-Pierre Diernaz, MotorK, à propos des nouveaux besoins créés par la digitalisation des concessions

Publié le par

Jean-Pierre Diernaz, vice-président et country manager de MotorK France, revient en notre compagnie sur les nombreux défis actuellement proposés à la distribution automobile, avec une digitalisation intensive et la boîte de Pandore des coûts de distribution que Stellantis vient de rouvrir.

© Auto Infos
© Auto Infos

MotorK fait partie de ces groupes qui stimulent les distributeurs automobiles pour les inciter à accélérer leurs processus de digitalisation. Un mouvement de fond qui implique aussi de développer ou de s’adjoindre de nouvelles compétences : digital manager ou officer, nouveaux profils marketing, data scientist, etc. Jean-Pierre Diernaz a notamment cette formule intéressante : « On ne devrait plus parler de marketing, mais d’expérience client ».

Selon lui, la situation n’est pas alarmante, il s’agit simplement de s’adapter au souhait des clients, en s’orientant vers un modèle omnicanal ou de nouveaux équilibres seront trouvés. Sachant que les outils technologiques et les algorithmes sont prêts et toujours plus sophistiqués.

L’exemple du VO est éloquent : une gestion dynamique des stocks, du pricing, de la présence au bon endroit sur les plateformes de e-commerce permet de réduire les taux de rotation et de générer de meilleures marges nettes.

À l’issue de cet entretien, nous revient le motto de Carlos Tavares, président de Stellantis, sur sa vision darwinienne de la profession.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos