Talk vidéo avec Laura Peterschmitt : « L’électrique doit permettre à Hiflow de réduire encore son niveau d’émissions de CO2 »

Publié le par

Passée l’évocation de la belle success-story d’Hiflow s’invite la question d’actualité des émissions de CO2, particulièrement sensible quand vous convoyez des véhicules… Laura Peterschmitt nous détaille les ambitions de l’entreprise en la matière sur fond d’approche RSE globale.

Talk vidéo avec Laura Peterschmitt : « L’électrique doit permettre à Hiflow de réduire encore son niveau d’émissions de CO2 »

Le succès est arrivé rapidement pour Hiflow, mais l’entreprise a néanmoins pris soin de ne pas se soustraire aux grands enjeux environnementaux de l’époque. Ce qui n’est pas forcément le dossier le moins épineux quand vous déplacez 70 000 véhicules par an, avec des perspectives de croissance encore très significatives.

Laura Peterschmitt, directrice générale adjointe d’Hiflow, revient en notre compagnie sur la genèse du programme RSE de la société, qui embarque tout le personnel et des experts extérieurs pour traiter des flux de datas à la fois massifs et complexes.

Hiflow émet 277 g de CO2/km, soit 30 % de mieux que la moyenne du secteur, établie à 330 g/km. Toutefois, l’objectif est de faire encore mieux, à court terme, en visant un passage à - 50 % dès 2022. Optimisation des camions et transport des véhicules électriques par des convoyeurs bien formés offrent des perspectives prometteuses. Mais avec la mobilité électrique, rien n’est encore simple comme nous l’explique Laura Peterschmitt.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos