Tesla se développe sur le territoire chinois

Publié le par

Tesla a créé à Shanghai une société spécialisée dans la conception de nouveaux véhicules, alors que le groupe américain pourrait profiter de la levée de certaines restrictions chinoises sur les constructeurs étrangers pour ouvrir une usine sur ce marché crucial.

Tesla se développe sur le territoire chinois

La filiale hongkongaise du groupe californien a inscrit le 10 mai la société "Tesla (Shanghai) Limited", dont elle est l’unique actionnaire, au registre national des entreprises, qui a été consulté lundi par l’AFP.

Déjà présent en Chine - premier marché automobile mondial - Tesla y importe des véhicules depuis les États-Unis. Le patron de la marque, Elon Musk, avait assuré début mai que le groupe dévoilerait "prochainement" le lieu où serait construite en Chine la seconde usine de batteries géante... tout en précisant que les usines de batteries auront, à l’avenir, vocation "à produire également des voitures".

La création de cette société Tesla à Shanghai intervient alors que la Chine a promis de lever d’ici cinq ans des restrictions empêchant des constructeurs étrangers de contrôler leurs coentreprises en Chine. Pour l’heure, toute multinationale désirant produire des automobiles en Chine doit créer avec un partenaire local une coentreprise dont elle ne peut posséder plus de 50%. Ce plafond sera supprimé d’ici 2022 pour la production de voitures individuelles. Et il sera levé dès cette année pour la production de véhicules électriques ou hybrides, avait annoncé Pékin en avril.

Des constructeurs encore dépourvus d’usines sur place et sans engagements avec un partenaire local, à l’instar de Tesla, pourraient tirer leur épingle du jeu.Même si, selon des observateurs du secteur, étant donné les volumes limités commercialisés par Tesla, il pourrait avoir malgré tout intérêt à s’associer à un groupe chinois pour partager l’usage des coûteuses infrastructures de production.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos