Thierry Sybord (VW) : « Nous ne voulons pas faire du volume à tout prix »

Publié le par

Après un début d’année difficile, Volkswagen anticipe une croissance raisonnable de ses ventes basée notamment sur un de ses produits phares, le Tiguan, et sur une confiance retrouvée auprès des consommateurs.

Thierry Sybord (VW) : « Nous ne voulons pas faire du volume à tout prix »

À fin août, la marque allemande enregistrait une part de marché de 7,2 % en France, soit une diminution de 0,7 % par rapport à 2015, dans un contexte où le marché français connaissait pourtant un rythme de croissance soutenu. Une baisse de la part de marché prévue, et pour trois raisons, explique Thierry Sybord, directeur général de la marque en France.
« La phase de renouvellement d’un de nos produits piliers, le Tiguan, a joué sur ce recul. D’autre part, l’affaire des moteurs diesel a dissuadé un certain nombre de clients particuliers de conquête de rejoindre la marque. Enfin, nous n’avons volontairement pas voulu aller sur le canal des flottes, là où la concurrence tarifaire est très agressive. Se priver de ce canal signifie nous priver d’une certaine performance mais nous souhaitions aussi conserver un mix de ventes équilibré entre particuliers et professionnels pour maintenir une croissance pérenne.  »

Une amélioration d’ici à la fin de l’année

La marque réfléchit toutefois à des opérations pour élargir son portefeuille clients grands comptes qui, à l’heure actuelle, représente près de 25 % des commercialisations globales. Pour les quatre derniers mois de l’année, Volkswagen mise sur la commercialisation de son Tiguan dernière génération mais aussi sur un mouvement de retour des clients de reconquête vers la marque.

Dans un marché estimé à près de 2 millions d’unités en 2016, Volkswagen ambitionne une part de marché égale à celle de l’année précédente, à environ 7,4 %. Et, en conséquence, un volume de ventes supérieur à celui de 2015. « Les hausses de part de marché et du volume des ventes resteront raisonnables. Nous ne voulons pas à tout prix faire du volume  », souligne Thierry Sybord.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos