Thomas Ulbrich (Volkswagen) : « Le full électrique est la meilleure réponse en termes d’empreinte carbone »

Publié le par

En 2025, la marque espère vendre un million de véhicules électriques dont 80 % en full électrique et 20 % en PHEV.

Thomas Ulbrich (Volkswagen) : « Le full électrique est la meilleure réponse en termes d'empreinte carbone »

Thomas Ulbrich, membre du directoire de la marque Volkswagen, en charge du programme mondial e-Mobility, a reçu ce jour, mercredi 6 février, plusieurs journalistes à Paris afin de faire un point sur la stratégie de la marque initiée en 2016 et qui se matérialisera par la commercialisation, au début de 2020, du premier véhicule full électrique de la nouvelle famille ID.

Thomas Ulbrich a rappelé tout d’abord que Volkswagen comptait aller plus loin que « la simple production de véhicules full électrique et que ce changement serait un grand bouleversement pour l’automobile ». Ajoutant que l’offensive mondiale de la marque de Wolfsburg était la plus importante de toute au niveau de l’automobile électrique.

25 % de modèles électriques en 2025

Rappelant les contraintes liées au réchauffement climatique, le dirigeant a mentionné que la marque était pleinement engagée dans la réduction de l’empreinte carbone. « Nous devons prendre en charge à la fois la production du véhicule mais aussi son recyclage et son énergie électrique ». Le programme électrique de la marque est très ambitieux. À l’horizon 2025, tout d’abord, 25 % des modèles de la marque seront électriques dont 50 modèles full électrique (BEV) et 30 modèles en hybride rechargeable (PHEV). D’ici à 2023, ce programme électrique représente un investissement de 30 milliards d’euros ce qui permettra de produire 50 modèles BEV d’ici à 2025. Le tout à travers la mise en place de huit plateformes modulaires électriques MEB à travers le monde pour un investissement de 15 millions d’euros.

1 million de véhicules électriques en 2025

En 2025, la marque espère vendre un million de véhicules électriques dont 80 % en full électrique et 20 % en PHEV. À la question du déficit des infrastructures de recharge électrique en Europe et la fourniture d’électricité, Thomas Ulbrich projette la fourniture de bornes de recharge rapide Walbox partout où cela sera nécessaire. Au niveau de l’électricité, la marque Volkswagen proposera des contrats de fourniture d’électricité dont les origines seront garanties comme propres par le constructeur. Un nouveau pas vers l’intégration d’un nouveau métier pour un constructeur automobile.

« Pour remplir les objectifs européens de réduction de CO2 en 2030, les gouvernements devront complètement revoir leurs investissements au niveau des infrastructures de recharge électrique ».

Les gouvernements européens devront participer aux infrastructures

« Pour parvenir aux objectifs de réduction de CO2 fixés en 2030 au niveau européen, nous aurons besoin de l’accompagnement des différents gouvernements au niveau des infrastructures de recharge. Pour ce faire, il leur faudra revoir complètement leur niveau d’investissement prévu initialement à ce niveau car de notre côté il nous faudra commercialiser 40 % de véhicules électriques pour y parvenir », a-t-il précisé.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos