Toyota Motor Europe a vendu 46 % d’hybrides en 2018

Publié le par

Toyota Motor Europe a vendu 1 035 400 véhicules en 2018, dont 46 % étaient propulsés par une motorisation hybride essence-électrique.

Toyota Motor Europe a vendu 46 % d’hybrides en 2018

La part de l’hybride ne cesse d’augmenter dans les ventes de Toyota Motor Europe. La structure, dont le périmètre couvre l’Europe de l’Ouest, l’Europe centrale, l’Europe de l’Est et certains marchés d’Asie centrale (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Kazakhstan). Le constructeur a écoulé 1 035 400 véhicules l’année dernière sur cette grande zone géographique. Un résultat en hausse de 3 % par rapport à 2017. Sur ce total, la part des motorisations hybrides essence-électrique a atteint 46 %, en hausse de 18 %, soit 480 000 unités. Cette proportion grimpe même à 61 % sur la seule Europe de l’Ouest et à 67 % sur le marché français. Au contraire, les ventes d’hybrides ont seulement représenté 9 % des ventes en Europe de l’Est (Russie, Kazakhstan, Caucase, Ukraine, Turquie, Israël). « Nous prévoyons de poursuivre sur la même lancée en 2019, notamment grâce à l’arrivée de nouveaux modèles pour les deux marques, comme la nouvelle Corolla pour Toyota et l’UX pour Lexus », souligne Johan van Zyl, président directeur général de Toyota Motor Europe.

Au sein du groupe, les ventes de la marque Toyota ont atteint 959 242 voitures, soit une hausse de 3,5 % par rapport à 2017. La Yaris reste la meilleure vente avec 223 694 exemplaires (dont 129 286 hybrides), devant le C-HR (147 276 dont 128 139 hybrides) et l’Auris (116 129 dont 89 761 hybrides). Pour cette seule marque, la part de l’hybride a représenté 58 % des ventes en Europe de l’Ouest et 10 % en Europe de l’Est.

Sur le segment premium, les ventes de Lexus ont atteint 76 188 unités, soit une augmentation de 2,1 % par rapport à 2017. Le trio de tête est constitué par le NX (29 508 dont 20 644 hybrides), le RX (18 847 dont 7 417 hybrides) et le CT 200h (9 131). La proportion d’hybrides vendus en Europe de l’Ouest a atteint 99 % alors qu’elle n’a représenté que 5 % des immatriculations en Europe de l’Est.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos