Toyota et Suzuki échangent parts de marché contre technologie

Publié le par

Toyota et Suzuki souhaitent collaborer autour du marché indien. Une manière pour Toyota d’acquérir des parts du prometteur marché indien en échange d’une motorisation à très haut rendement pour Suzuki.

Toyota et Suzuki échangent parts de marché contre technologie

Toyota et Suzuki ont signé en février 2017 un accord de partenariat dont les modalités se précisent peu à peu. Les deux firmes veulent fabriquer des voitures en commun pour améliorer leurs positions sur le marché indien. Un pays sur lequel Suzuki règne en maître, avec une part de marché de 50 % sur 3,3 millions de voitures vendues. Avec un potentiel de 5 millions de voitures en 2020, l’Inde ouvre l’appétit de tous les constructeurs. Le rapprochement entre Toyota et Suzuki permettrait au premier de prendre rapidement une part de marché conséquente. En effet, Toyota Kirloskar Motor Private Ltd. devrait assembler sur place des modèles vendus par les réseaux des deux marques. Suzuki devrait également concevoir des voitures vendues par les deux partenaires et fabriquées en Inde afin d’être vendues sur place et sur d’autres marchés dont l’Afrique. De son côté, Suzuki obtient le soutien de Denso Corporation et de Toyota pour mettre au point « une motorisation compacte à très haut rendement ». Une motorisation capitale pour Suzuki, comme l’exprime son président Osamu Suzuki. « Nous allons maintenant bénéficier de l’aide de Toyota pour la mise au point d’une motorisation compacte à très haut rendement qui sera cruciale pour Suzuki, un développement dont nous comptons faire la priorité absolue ». Une importance qui explique sans doute cette volonté de rapprochement entre les deux firmes.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos