Transatel connecte FCA et Jaguar Land Rover

Publié le par

Transatel assure la connectivité sécurisée des véhicules des groupes FCA et Jaguar Land Rover pour l’Europe. Pour accompagner le développement de cette connectivité, Transatel lance la marque Ubigi.

Transatel connecte FCA et Jaguar Land Rover

La société française Transatel est spécialisée dans la création de réseaux mobiles et dans l’internet des objets. La firme installe notamment ses cartes SIM dans les appareils mobiles de Microsoft, Asus, Acer, Vaio et Lenovo. À l’heure du développement de la connectivité au sein des véhicules, Transatel cible également les constructeurs. Pour structurer son offre de manière plus visible, l’entreprise lance la marque Ubigi, spécialisée dans l’internet des objets, qu’ils prennent la forme d’ordinateurs ou de voitures. La firme travaille déjà avec le groupe FCA (Mopar Connect) et Jaguar Land Rover. Dans le cas du constructeur britannique, Transatel Ubigi assure la connectivité des voitures des deux marques depuis le mois de juin. Les distributeurs reçoivent ainsi les cartes SIM qu’ils doivent installer dans les véhicules. « Nous avons développé un packaging spécifique pour les concessionnaires, dans lequel ils retrouvent la carte SIM et la méthode d’installation. Ils doivent se connecter au réseau Wi-Fi généré par la carte pour recevoir une confirmation de mise en route. Ensuite, le numéro de série et l’IMEI de la carte sont automatiquement transmis afin de reconnaître l’ensemble », explique Jacques Bonifay, CEO de Transatel.

Nouvelle source de revenus

Depuis le lancement de l’offre en Grande-Bretagne au mois de juin, la firme a constaté un engouement certain pour ce service. « Depuis le lancement de l’offre chez Jaguar Land Rover en Angleterre il y a huit semaines, des clients ont déjà racheté de la connectivité. Nous constatons même un taux de rechargement supérieur à celui que nous avons sur les PC et tablettes », poursuit Jacques Bonifay. En effet, les conducteurs bénéficient d’un crédit de données mais doivent acheter des recharges pour continuer à bénéficier de la connectivité. Des offres conçues en collaboration avec le constructeur, qui trouve ainsi une nouvelle source de revenus. Un potentiel encore naissant selon le dirigeant. « Nous n’avons pas idée des applications qui deviendront incontournables dans les véhicules d’ici quelques années ». Une voie de diversification déjà entamée par de nombreux constructeurs, à l’image de Jaguar Land Rover mais aussi de Renault, avec son offre de contenu présentée dans le cadre du Mondial de Paris.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos