Tuteur : mode d’emploi

Publié le par

Salon étudiant, souhaits d’école… L’heure est à l’orientation chez les jeunes et l’alternance a le vent en poupe. Par conséquent, les demandes d’embauches ne vont pas tarder à fleurir. Accueillir des jeunes en entreprise, les former sur le terrain, leur donner les clés pour demain, est un engagement important pour une entreprise. Si cette démarche peut s’avérer payante pour l’avenir, elle ne s’improvise pas.

Etre tuteur c’est quoi ?

A l’origine de tout contrat entre un jeune et une entreprise, la désignation d’un tuteur est prépondérante. C’est lui qui assure le lien entre l’organisme de formation et l’entreprise.
Il transmet son savoir et agit en tant que référence professionnelle.

Quel intérêt de prendre un tel engagement ?

Le tutorat est une mission pédagogique valorisante pour celui qui l’accepte. L’échange avec une nouvelle force de vente, pas encore modelée sur un schéma type, peut amener un regard innovant sur le métier. Mais c’est aussi avant tout un moyen de transmettre les valeurs de l’entreprise et de la marque, une façon idéale de fidéliser le jeune et d’en faire un futur élément compétent à la fin de sa formation.

Se former

Bien connaître son métier n’implique pas forcément de savoir le transmettre. Pour cela, des actions de formations ont été mises en place pour que toute personne s’engageant puisse être outillée. Elles ont pour objectif de permettre, entre autres, au tuteur : d’effectuer le bilan d’accompagnement du jeune dans l’entreprise, d’évaluer sa progression, d’identifier les actions à mener pour lui permettre de progresser… Au GNFA, nous formons plus de 200 jeunes par an en alternance, vous accompagner est aussi notre priorité.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos