Twingo Electric : la Twingo logique

Publié le par

Renault présente une version 100 % électrique de Twingo. Une offre qui s’apprête à devenir rare sur le marché, en raison du retrait de PSA du segment A et le possible départ du groupe VW. Renault souhaite profiter de cette opportunité pour faire de Twingo Electric la solution idéale pour les déplacements urbains en Europe. Une version qui va comme un gant à la citadine au losange.

© Renault
© Renault

Renault lance une version 100 % électrique de l’incontournable Twingo. Cette arrivée démontre l’intérêt du groupe pour un segment A abandonné par d’autres marques, à l’image du groupe PSA et probablement du groupe VW. Baptisée sobrement Twingo Electric, cette citadine devrait profiter de ces départs pour prendre des parts de marchés en Europe. Cependant, cette Twingo Electric peut compter sur de réels arguments pour séduire les clients de ce segment.

Une Twingo évidente

L’électrification de Twingo n’est pas une surprise, puisque le projet date de la coopération avec Daimler pour la création de cette plateforme commune. Avec son moteur placé sous le coffre, la Twingo thermique n’a jamais brillé par sa logique. Si le moteur électrique se trouve lui-aussi sous le plancher du coffre, sa nature électrique offre moins de désagréments potentiels. La présence de la batterie de 22 kWh sous les sièges avant abaisse le centre de gravité, au bénéfice de la stabilité en virage. La propulsion électrique va comme un gant à cette Twingo, conçue pour une utilisation urbaine. Une douceur globale qui conserve l’avantage d’un rayon de braquage record. Ce dernier figure d’ailleurs parmi les principaux critères de choix des clients, selon le constructeur. Avec une autonomie de 190 kilomètres en cycle WLTP et 270 kilomètres en cycle WLTP urbain, cette Twingo Electric a été pensée pour être rechargée une fois par semaine. En effet, Renault s’est basé sur une moyenne européenne de déplacements quotidiens des clients de 30 kilomètres. Il sera donc difficile de traverser la France sur la journée mais cette voiture n’a pas été conçue pour répondre à ce besoin. Les acquéreurs de Twingo Electric possèdent une autre voiture ou choisissent d’autres moyens de transport pour voyager loin. Cependant, Renault fournit une solution intéressante à l’occasion de ce lancement.

99 euros par mois

La commercialisation de cette Twingo interviendra fin novembre. À cette occasion, Renault propose une série spéciale baptisée Vibes. Placée au sommet de la gamme, elle rassemble les principaux équipements en ajoutant une touche de couleur supplémentaire, notamment dans sa teinte orange. Cette version sera proposée à 26 450 euros, bonus non déduit. La gamme débutera à 21 350 euros avec la finition Life et se poursuivra par la finition Zen à 24 250 euros et la finition Intens à 25 450 euros. Ces prix hors bonus écologique permettent à la voiture d’atteindre la barre des 15 000 euros en entrée de gamme. Un prix d’appel qui ne sera sans doute pas celui payé par la majorité des clients. En effet, la Twingo thermique possède un mix finition élevé et sa version électrique devrait confirmer cette répartition. La série spéciale Vibes devrait renforcer cette tendance lors du lancement. Les clients intéressés par cette Twingo Electric pourront également opter pour une offre de lancement à partir de 99 euros par mois. Cette dernière contiendra notamment une location d’un autre véhicule de la marque une fois par an, pour partir en vacances sereinement, par exemple. Un atout pour convaincre une partie de la clientèle encore hésitante envers l’électrique.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos