Un marché VO supérieur à 5,5 millions de transactions en 2015

Publié le par

Un marché VO supérieur à 5,5 millions de transactions en 2015

L’année 2015 aurait pu marquer un nouveau record en matière de vente de véhicules d’occasion. Les données récoltées par Autoscout 24 et les statistiques provisoires de AAA Data révèlent un marché de 5 562 164 immatriculations pour l’année dernière. Un résultat à quelques milliers d’unités seulement du record de 2007 (5 570 770 unités). Ce bilan représente une hausse de 2,1 % par rapport à 2014. Un taux relativement modeste pour un marché moins sensible au contexte économique que celui du véhicule neuf. Pour mémoire, les baisses du marché VO ont rarement dépassé les 3 % alors que le VN dévissait de 20 % dans le même temps.

Le diesel en léger recul

Dans le détail, la part des véhicules essence progresse légèrement dans les transactions. Ainsi, il s’est échangé 1 746 184 modèles dotés d’un moteur à essence, soit une part de marché de 31,39 % (en hausse de près de 1 %). Les motorisations hybrides progressent également mais restent modestes avec 32 521 immatriculations, soit une part de marché de 0,58 %. Un résultat pourtant supérieur à l’électrique, qui se positionne à 0,07 % du marché pour 3 730 transactions. Même s’il n’est plus à la mode actuellement, le gaz conserve une part de marché 0,32 %, soit 18 074 véhicules échangés en 2015. Cependant, le poids lourd du marché reste le diesel avec 3 744 920 immatriculations, soit un pourcentage de 67,33 %.

Les marques françaises toujours en tête

Sans surprises, les marques françaises conservent la tête du classement des meilleures ventes. Ces dernières représentent 55,5 % du marché de l’occasion. Renault reste en tête (1 311 255 immatriculations) devant Peugeot (1 044 972 ventes) et Citroën-DS (728 485 unités). Ces deux dernières marques réalisent la meilleure progression avec une hausse de 2,54 %. Volkswagen maintient sa place de première marque importée avec 399 437 transactions, soit une progression de 4,24 % sur l’année. Seul le dernier trimestre a enregistré un recul des transactions pour VW (- 0,55 %), sans doute en raison de l’affaire des moteurs truqués. L’avenir dira si cette tromperie aura des répercussions plus sérieuses sur les ventes de VO. En attendant, il est intéressant de constater que la baisse ne touche que la marque VW et pas les autres, alors que les motorisations concernées sont communes. Derrière ces groupes, les firmes qui progressent le plus sont Kia (+ 15,9 %), Nissan (+ 13,7 %) et Dacia (+ 11,4 %).

La Peugeot 206 résiste

Parmi les modèles les plus populaires auprès des acheteurs français, la Clio reste en tête en 2015, devant le couple Mégane/Scénic. Derrière ce trio, la Peugeot 206 fait de la résistance. Un constat moins étonnant lorsqu’on sait que près de 25 % des véhicules d’occasion échangés en 2015 avaient entre 6 et 10 ans. Enfin, dernier fait marquant de ce marché, les véhicules d’occasion sont particulièrement appréciés dans les régions rurales.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos