Un troisième trimestre en légère hausse pour Parot

Publié le par

Le groupe Parot a réalisé un chiffre d’affaires de 95,7 millions d’euros au troisième trimestre, soit une hausse de 1,9 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, le volume d’affaires s’élève à 262,4 millions d’euros, en recul de 22,3 %.

© groupe Parot
© groupe Parot

Le groupe Parot vient de publier ses résultats pour le troisième trimestre. Le chiffre d’affaires a augmenté de 1,9 % à périmètre comparable, pour atteindre 95,7 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois de l’année, le volume d’affaires s’élève à 262,4 millions d’euros, soit une baisse de 22,3 %. L’activité au troisième trimestre s’est révélée différente entre les véhicules particuliers et les véhicules commerciaux.

Le VO s’en sort bien

L’activité pour les véhicules particuliers a augmenté de 8,2 % au troisième trimestre 2020, soit un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros. Depuis le début de l’année, ce domaine représente donc un volume d’affaires de 171,1 millions d’euros, ce qui donne une baisse de 22,4 %. Au sein même de ce secteur, les véhicules neufs ont enregistré sur le troisième trimestre un chiffre d’affaires en recul de 4 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, le recul se situe à - 27,3 %. Le secteur qui a connu la meilleure réussite reste le véhicule d’occasion. Un domaine auquel le groupe Parot croit beaucoup depuis plusieurs années. Les ventes de véhicules particuliers d’occasion ont ainsi augmenté de 21 % au cours du troisième trimestre, limitant ainsi la baisse globale à - 19,7 % sur neuf mois. En matière d’après-vente, la hausse a été limitée au troisième trimestre, avec + 0,5 %. Sur les neuf premiers mois, ce secteur recule donc de 13,5 %.

Les véhicules commerciaux souffrent

Le groupe Parot possède une forte activité liée aux véhicules commerciaux et industriels. Sur ces deux secteurs, le troisième trimestre s’est terminé sur un recul de 8,7 %, ce qui donne un volume d’affaires de 90,5 millions d’euros sur neuf mois, en baisse de 22,4 %. Le chiffre d’affaires des véhicules neufs a baissé de 24,1 % depuis le début de l’année, avec une régression de 20,6 % pour les utilitaires neufs et une chute de 30,9 % pour les véhicules industriels. Le marché de la seconde main pour ces deux types de véhicules commerciaux a eu du mal à reprendre au troisième trimestre, avec un recul de 22,1 %, soit une chute de 40 % sur neuf mois. Seuls les services se sont relativement bien maintenus au troisième trimestre, avec un résultat similaire à l’année passée. Depuis le début 2020, ce domaine recule donc de 6,3 %. Le deuxième confinement ajoute une dose d’incertitude pour le commerce des véhicules particuliers et commerciaux. « Toutes nos concessions sont pleinement opérationnelles, tandis que notre priorité reste la sécurisation des liquidités du groupe. Nous devrions ainsi être en mesure d’annoncer très prochainement un renforcement de nos fonds propres visant à consolider notre situation financière » explique Alexandre Parot, P-DG du groupe Parot.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos