Une carrosserie centralisée pour le groupe Saint-Christophe

Publié le par

Le groupe Saint-Christophe Lorraine a inauguré un village automobile près de Nancy en juillet dernier. Le distributeur a choisi d’installer une carrosserie centralisée, avec l’aide de ses partenaires Spies Hecker et Weinmann.

Une carrosserie centralisée pour le groupe Saint-Christophe

Les groupes de distribution ont repris leur activité carrosserie en main. Le groupe Saint-Christophe Lorraine, dirigé par Francis Bartholomé, a installé une carrosserie centralisée sur son nouveau village automobile de Maxéville, en banlieue de Nancy. Sur les 40 000 m2 du site rassemblant les marques Ford, Jaguar, Kia, Land Rover et Volvo, l’atelier de carrosserie s’étend sur 1 500 m2. Conçu pour accueillir les modèles des cinq marques, il dispose d’un espace spécifique pour traiter l’aluminium et de l’équipement Atex nécessaire. Les techniciens ont donc suivi une formation spécifique pour effectuer les réparations sur ce matériau de plus en plus présent sur les véhicules.

Outils connectés

En matière de formations, tous les collaborateurs sont habilités à travailler sur les véhicules électriques. L’établissement compte ainsi un chef d’atelier et six carrossiers peintres. Ces derniers travaillent avec les produits Spies Hecker, marque du groupe Axalta, et recourent au nouveau spectrophotomètre connecté de la marque. Cet outil s’impose aujourd’hui dans les ateliers les mieux structurés, en raison des améliorations apportées sur la précision de mesure. Ainsi, l’appareil transmet ses résultats directement au logiciel de recherche de teinte, qui les compare aux 200 000 formules répertoriées dans la base de données de la marque. La combinaison gagnante est automatiquement transmise à la balance connectée du laboratoire de peinture de la carrosserie. Il ne reste alors plus au peintre qu’à préparer son mélange.
La création d’une nouvelle carrosserie aurait pu être l’occasion de changer de fournisseur de peinture pour le groupe de distribution, ce qui n’a pas été le cas, comme l’explique Yannick Henry, directeur après-vente de Saint-Christophe. « Nous utilisons les produits de la marque depuis plus de vingt ans et le soutien personnalisé qu’elle nous apporte est sans failles. Nous organisons en général quatre réunions par an avec notre spécialiste Spies Hecker au cours desquelles nous étudions ensemble les leviers à mettre en action, le suivi des ventes, les projections de profitabilité et bien sûr, lorsque la marque lance une nouvelle gamme, il organise des formations sur site pour nos carrossiers et un accompagnement sur le terrain ce qui optimise grandement leur expérience au quotidien ». Pour compléter ce fonctionnement, l’atelier recourt également au concept One Day Repair mis au point par Weinmann.

70 véhicules hebdomadaires

L’apport des cinq concessions regroupées sur le site génère un flux moyen de 70 véhicules par semaine dans la carrosserie. Sur ce nombre, 70 % des réparations sont des réparations rapides. Une majorité est effectuée sur la journée, grâce aux produits du fabricant de peinture et à l’organisation mise en place. Le site dispose d’une cabine pouvant accueillir un véhicule utilitaire et une aire One Day Repair. Élaborée par la firme française Weinmann, cette cabine peut accueillir simultanément jusqu’à six éléments de deux véhicules différents. L’objectif consiste à accélérer les réparations en optimisant la productivité de l’établissement. Un passage obligé pour tous les ateliers de carrosserie performants.

JPEG - 97.2 ko

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos