Une giga-usine et un nouveau crossover sont au programme de Nissan

Publié le par

Lors d’une conférence de presse digitale, Nissan a fait plusieurs annonces concernant son avenir en Europe, notamment au Royaume-Uni, et sa stratégie en matière d’électrification.

© Nissan
© Nissan

Le constructeur japonais a annoncé ce jour son projet de sortir de terre une giga-usine dédiée à la production de batteries au Royaume-Uni, non loin de son site de Sunderland. Baptisé 36Zero, cet écosystème destiné à la fabrication de VE aura pour mission d’accélérer la trajectoire de Nissan vers la neutralité carbone. Composé de trois initiatives interconnectées, le plan Nissan EV36Zero rassemble le développement et la production des véhicules électriques, mais également l’utilisation de batteries embarquées comme stockage d’énergie, et leur réutilisation dans d’autres applications.

Un nouveau modèle 100 % électrique

Pour leur inauguration, les lignes de production de ce nouveau site accueilleront un nouveau modèle 100 % électrique. Ce nouveau crossover sera construit sur la plateforme CMF-EV de l’Alliance, avec une capacité de production annuelle pouvant atteindre les 100 000 unités. Sa production sera essentiellement exportée vers les marchés européens, jusqu’alors desservis par l’usine de Sunderland. Ouverte en juillet 1986, cette dernière produit actuellement les Nissan Qashqai, Juke et Leaf, dont 70 % sont exportés vers l’Europe continentale, 20 % sont vendus au Royaume-Uni et 10 % sont destinés à d’autres marchés dans le monde. Pour sa future giga-usine, la marque nippone promet « une nouvelle génération de style de véhicules, d’efficience et de technologie de batterie rendant le passage à la conduite électrique encore plus accessible ». Une stratégie confirmée par Ashwani Gupta, directeur général délégué de Nissan : « Nous avons franchi une nouvelle frontière avec la Nissan Leaf, le premier véhicule 100 % électrique grand public au monde. Désormais, avec ses partenaires, Nissan sera le pionnier de la prochaine phase de l’industrie automobile alors que nous accélérons vers l’électrification complète et la neutralité carbone ».

Alors que le Brexit menaçait sa survie en Europe, les projets annoncés aujourd’hui représentent 6 200 emplois chez Nissan et ses fournisseurs britanniques, dont plus de 900 nouveaux emplois Nissan et 750 nouveaux emplois dans la deuxième Gigafactory Envision AESC. À plus long terme, cette dernière augmentera la capacité de production de véhicules électriques de Nissan au Royaume-Uni. Le fournisseur de batterie de Nissan, le chinois Envision AESC, compte injecter 450 millions de livres dans cette nouvelle usine.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos