Une nouvelle gouvernance pour Renault-Nissan-Mitsubishi

Publié le par

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi souhaite instaurer un nouveau conseil opérationnel sous l’impulsion de son équipe dirigeante. Une structure dont les décisions seront basées sur le consensus.

Une nouvelle gouvernance pour Renault-Nissan-Mitsubishi

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi entame « un nouveau départ » selon le terme employé par le groupe. Une nouvelle gouvernance devrait être mise en place sous l’impulsion de Jean-Dominique Senard, président de Renault, et des CEO de Renault, Nissan et Mitsubishi. Un conseil opérationnel de l’Alliance remplacera RNBV et NMBV, les deux sociétés néerlandaises chargées jusqu’à présent de conduire l’Alliance et remises en cause pour leur opacité. La nouvelle structure sera placée sous la présidence de Jean-Dominique Senard en qualité de président de Renault. Elle rassemblera également les CEO de Renault, Nissan et Mitsubishi. Ce conseil opérationnel sera le seul organe de direction opérationnel de l’Alliance et ses actions seront « fondées sur le consensus » selon la firme. Il se réunira tous les mois à Paris ou Tokyo et « informera régulièrement l’ensemble des parties prenantes de ses principales initiatives et réalisations ». Ce Conseil devrait mettre en place des comités opérationnels spécifiques chargés de formuler des « recommandations sur les nouvelles pistes de création de valeur entre les trois constructeurs automobiles ». L’Alliance souligne au passage que cette nouvelle gouvernance ne remet pas en cause la « coopération hautement constructive avec Daimler ». La création officielle de ce nouveau conseil opérationnel aura lieu le 27 mars prochain, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’Alliance.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos