Une page se tourne pour le groupe Métin

Publié le par

L’Autorité de la concurrence a notifié l’intention du groupe Gueudet d’acquérir le groupe Métin.

Une page se tourne pour le groupe Métin

D’après une information publiée par l’Autorité de la concurrence le 31 janvier dernier, la holding du groupe Gueudet, dirigée par Cyril Gueudet, a notifié son intention de racheter le groupe Métin. « La société Automotive Parts and Services Group, holding de filiales concessionnaires automobiles situées dans les régions Hauts-de-France, Normandie, et Rhône-Alpes, envisage d’acquérir les actions de Métin Holding, dont les filiales sont, pour l’essentiel, des concessionnaires Peugeot, Citroën-DS, Kia, Volkswagen, Audi, Seat et Skoda en Île-de-France », précise la note. Le groupe Gueudet rachète donc la totalité du groupe Métin et devient ainsi virtuellement le second groupe de distribution dans l’Hexagone. Restera à savoir comment cet ensemble va désormais fonctionner ? Quid également des dettes auprès des financières notamment Peugeot et Volkswagen ? Ce rachat pourrait éventuellement ouvrir la voie à une partition ultérieure du groupe Métin.

Une histoire familiale avec Peugeot

Ce rachat met un terme à de nombreuses spéculations qui circulaient autour du groupe Métin mis en vente depuis le départ de Jean-Charles Herrenschmidt de la présidence du directoire du groupe et l’arrivée du spécialiste du refinancement Dominique Bernard.

Au-delà de cette notification de l’Autorité de la concurrence, il est bon de rappeler que ces groupes de distribution sont des aventures humaines nées sous l’impulsion de leur entrepreneur. Et le groupe Métin fait partie de cette histoire automobile. Rappelons, en effet, que la collaboration historique entre Peugeot et la famille Métin remontait à 1893.

Distributeur Peugeot depuis l’origine du groupe

Des membres de la famille travaillaient déjà chez Peugeot sur la création des premières voitures de la marque au lion. Par la suite, Ulysse Métin intègre la création du réseau de concessions Peugeot. C’est donc en 1925 que l’origine de Métin SA trouve son fondement avec la création d’une agence automobile à Dol-de-Bretagne (35) et d’une agence cycles et motocycles en Franche-Comté. En 1942, Ulysse Métin fait l’acquisition d’une concession à Lagny-sur-Marne (77). À cette époque, outre lui-même, trois personnes travaillaient dans ce qui a été le point de départ de Métin SA. Au cours des quatre années qui ont suivi, ses deux fils Jacques et Jean-Pierre intègrent l’un après l’autre l’entreprise familiale. Le contrat avec Automobiles Peugeot, signé juste après la fin du dernier conflit mondial, pour les années 1946/1947, portait sur neuf véhicules ! Ensemble, ils développeront le nombre des concessions à la marque Peugeot. En 1993, 25 ans après le décès d’Ulysse Métin, les deux frères fusionneront toutes les concessions pour créer une entité unique que nous connaissons aujourd’hui : Métin S.A.

Un entrepreneur et un visionnaire : Jean-Charles Herrenschmidt

L’occasion également pour Auto Infos de rendre un hommage appuyé au travail accompli par Jean-Charles Herrenschmidt, grand professionnel de l’automobile, qui avait réussi à faire de ce groupe multimarques l’un des plus importants au niveau français. Visionnaire au niveau du service clients et de la transformation digitale, il n’aura sans doute pas eu la possibilité de réaliser la transformation digitale de son organisation.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos