Valeo préserve son cash pour faire face à la crise Covid-19

Publié le par

© Auto Infos
© Auto Infos

Fortement impacté par la crise Covid-19, le fleuron technologique français Valeo a présenté ses résultats trimestriels le 22 juillet 2020. Le maître-mot de ses dirigeants : préserver son cash pour faire face à cette crise d’une ampleur inédite et mondiale. Bonne nouvelle tout de même : un rebond est attendu au seconde semestre 2020.

Malgré le confinement en Chine en début d’année puis dans le reste du monde, l’équipementier dresse tout d’abord un bilan positif de sa stratégie décidée depuis quelques années à travers l’électromobilité et la mobilité verte au coeur de son développement à long terme.

En revanche, l’impact en terme de chiffre d’affaires a été de 2,8 milliards d’euros sur cette première partie de l’année pour Valeo. Au niveau de la co-entreprise avec Siemens, les résultats restent en ligne avec les prévisions. Ce qui donne un résultat net de -593 millions d’euros hors charges récurrentes. L’impact en terme de charges non récurrentes en lien avec la crise Covid a été évalué à 622 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2020 s’élève ainsi à 7,058 milliards d’euros, en retrait de 28 % à périmètre et taux de change constants par rapport à la même période en 2019.

« Lors d’une crise comme celle-ci, la rapidité d’adaptation est absolument essentielle », a expliqué Jacques Aschenbroich président de Valeo. « La baisse des effectifs est un levier pour faire face à cette baisse d’activité. Cela représente aujourd’hui à peu près 8% de nos effectifs. C’est le cash qui va guider mon attention, c’est une priorité essentielle ».

La réduction des effectifs devrait concerner 12 000 personnes dans le monde dont 2000 en France à travers la non reconduction des contrats d’intérimaires.

La protection contre le virus : 10% de productivité

Il a rappelé que « la protection de la santé de ses collaborateurs à travers le monde était une priorité absolue dans les usines notamment. Le virus circule encore un peu partout. Une protection qui représente 10% de productivité pour l’entreprise ».

Une position de liquidité renforcée

2,3 milliards d’euros de ligne de crédit supplémentaire non tirées permettent à Valeo de faire face à la crise. « Nous avons payé l’ensemble de nos charges fiscales et sociales sans faire appel aux prêts de l’Etat ».

Sur un marché fortement impacté par la crise, Valeo connaît une sur performance dans toutes les régions au premier semestre 2020 : +9 points en Europe, +15 points en Chine et +6 points dans l’ensemble des régions. Autre point important : dans chacun des métiers, l’entreprise connaît de belles performances. Même si la plupart des appels d’offre sont gelés depuis mars 2020, les prises de nouvelles commandes se montent à 5,6 milliards d’euros.

570 millions d’euros de réduction de coût

« Pendant cette crise, il était important de limiter l’impact de la crise sur nos résultats », a rappelé le dirigeant avec une baisse d’activité de -80% sur l’ensemble du monde. Des actions précises ont été mises en place site par site pour économiser au total 570 millions d’euros de coût. Cela s’est fait notamment par la variolisation des coûts directs et indirects de personnel, la baisse des efforts en R&D et la réduction des frais généraux.

Un EBITDA de 10% au second semestre 2020

Au niveau des perspectives pour le second semestre 2020, rappelons qu’un milliard d’euros de cash a été consommé pendant la crise. Valeo prend une hypothèse d’une baisse de production de 10% sans envisager un reconfinement. Il envisage une marge EBITDA d’environ 10% du chiffre d’affaires. « Nous sommes obligés d’avoir une discipline financière implacable compte tenu des risques du marché ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos