Véhicule d’occasion : adapter votre activité

Publié le par

Avec un ratio de 2,8 véhicules d’occasion pour un véhicule neuf vendu, ce secteur d’activité a confirmé sa montée en puissance en 2016.
Il représente donc pour les distributeurs une véritable source de profits, à condition d’être bien maîtrisé et de placer la satisfaction client au centre de tout. Pour cela, il est important de ne pas négliger certains points comme :

• Le délai et la conformité de remise en état des véhicules.

• Les pénétrations marché.

• La présentation physique et virtuelle des VO.

• Le pilotage de l’activité par le monitoring des tableaux de bords.

• La mise en place des actions concrètes basées sur des faits observés et quantifiés en vue d’optimiser ce centre de profit (organisation, gestion, commerce, etc.).

Il est surtout prépondérant de former ses équipes commerciales aux nouvelles attentes clients en termes de communication. Le développement du digital ayant entre autres modifié en profondeur la façon de vendre.

Pour ces différentes raisons, le GNFA propose depuis de nombreuses années une offre de formation complète dédiée à l’activité VO qui s’adresse à la fois aux métiers du technique, avec la remise en état des véhicules, et aux métiers du tertiaire avec le commerce et la gestion. Nous avons aussi développé une offre de services en conseil et coaching pour accompagner les distributeurs.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos