Véhicule d’occasion : les professionnels en recul en juin 2019

Publié le par

En juin, il s’st écoulé 461 441 VO dans l’Hexagone, soit une baisse de 10,1 % des immatriculations par rapport à la même période en 2018.

Véhicule d'occasion : les professionnels en recul en juin 2019

Après deux hausses successives en avril (+ 4,8 %) et en mai (+ 2,9 %), le marché français des voitures particulières d’occasion chute lourdement en juin. Il clôture ce premier semestre de l’année par un repli de 10,1 % pour un total de 461 441 unités immatriculées.

Même si cette nouvelle baisse s’inscrit sur une période qui comprenait deux jours ouvrés en moins par rapport à la même période en 2018, elle témoigne tout de même de la forte incertitude des clients particuliers lors de l’achat d’un véhicule.

Au bilan du premier semestre 2019, le marché est stable (- 0,2 %) pour un volume de 2 860 098 véhicules d’occasion immatriculés pendant cette période. Les marques françaises enregistrent une baisse de 2 % pour une pénétration de 52,05 %. Les marques étrangères progressent de 1,9 % pour une part de marché de 47,95 %.

En juin, toutes les marques françaises ont évolué à la baisse : Citroën (- 9,8 %), DS (- 4,7 %), Peugeot (- 9,3 %) et Renault (- 15,7 %).

Les ventes des professionnels reculent en juin

L’un des points marquants des ventes de véhicules d’occasion depuis 2018, et qui se poursuit en 2019, est très certainement le rajeunissement des véhicules vendus. Les immatriculations de véhicules d’occasion de moins d’un an sont en baisse à 8,99 % contre 9,51 % le mois dernier. La classe d’âge des véhicules de 1 à 5 ans est stable à 27,91 %. Enfin, les véhicules de plus de cinq ans progressent de deux points à 63,1 %.

Pratiquement toutes les marques étrangères ont souffert au mois de juin, à l’image d’Alfa Romeo (- 15,5 %), d’Audi (- 5,3 %), de BMW (- 5 %), de Fiat (- 8,9 %), de Ford (- 12,7 %), de Mercedes (- 6,8 %), de Mini (- 7,6 %), de Nissan (- 15,3 %), d’Opel (- 14,8 %), de Seat (- 11,2 %), de Suzuki (- 12 %), de Toyota (- 4,4 %), de Volkswagen (- 9,5 %) et de Volvo (- 2,9 %). Seules les immatriculations des marques Dacia (+ 5,6 %), Skoda (+ 2,5 %), Hyundai (+ 2,3 %), et Kia (+ 0,2 %) ont progressé en juin.

Forte chute du VUL d’occasion

Avec un total de 64 932 unités, les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion baissent fortement en juin (- 7,5 %) par rapport à la même période en 2018. Les marques françaises et étrangères reculent respectivement de 9,5 % et de 3,9 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos