Véhicule d’occasion : les ventes des professionnels s’essoufflent un peu en février

Publié le par

Les immatriculations de véhicules d’occasion ont progressé de 5,8 % en février.

Véhicule d'occasion : les ventes des professionnels s'essoufflent un peu en février

Le marché français des voitures particulières d’occasion commence bien l’année 2019 puisqu’il affiche une nouvelle hausse de 5,8 % en février par rapport à la même période en 2018 pour un total de 456 972 unités immatriculées. Sur cette même période, les marques françaises enregistrent une croissance de 3,6 % pour une pénétration de 52,27 %. La progression des marques étrangères est encore plus forte (8,3 %) pour une part de marché de 47,73 %. Toutes les marques françaises ont évolué à la hausse en février, à l’image de Citroën (+ 3,5 %), DS (+ 12,6 %), Peugeot (+ 5,6 %) et Renault (+ 1,3 %).

Les ventes des professionnels s’essoufflent un peu

L’un des points marquants des ventes de véhicules d’occasion depuis l’année dernière est très certainement le rajeunissement des véhicules vendus. Une évolution favorable aux ventes des professionnels. Cela se traduit par un regain d’activité dans les réseaux. La demande venant des acheteurs pour des véhicules d’occasion plus récents rejoint l’offre des professionnels qui ont un important de véhicules de démonstration à écouler dans les réseaux en raison de l’homologation WLTP entrée en vigueur juste après l’été.

Malgré un recul d’un point, les immatriculations de véhicules d’occasion de moins d’un an demeurent à un niveau élevé en février à 10,21 %. La classe d’âge des véhicules de 1 à 5 ans est stable à 27,04 %. Dans le même temps, les véhicules âgés de plus de cinq ans représentent 62,75 % des ventes.

Parmi les marques étrangères, certaines d’entre elles ont mieux tiré leur épingle du jeu, à l’image d’Alfa Romeo (+ 1,59 %), d’Audi (+ 7,83 %), de BMW (+ 12,25 %), de Dacia (+ 25,06 %), de Fiat (+ 6,48 %), de Ford (+ 1,24 %), de Hyundai (+ 9,97 %), de Kia (+ 13,42 %), de Mercedes (+ 13,83 %), de MINI (+ 13,78 %), de Nissan (+ 4,24 %), de Seat (+ 4,64 %), Skoda (+ 9,61 %), de Suzuki (+ 3,42 %), de Toyota (+ 11,07 %), de Volkswagen (+ 8,1 %) et de Volvo (+ 15,78 %). Seule la marque Opel (- 1,18 %) a régressé en février.

Le marché du VUL d’occasion en hausse

Avec un total de 65 301 unités immatriculées, les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion ont également progressé de 4,8 % en février. Les marques françaises et étrangères ont respectivement évolué de 4,2 % et 5,8 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos