Véhicule d’occasion : regain d’activité pour les professionnels en octobre

Publié le par

Véhicule d'occasion : regain d'activité pour les professionnels en octobre

Après une baisse de 2,1 % en septembre, le marché du véhicule d’occasion enregistre un nouveau retrait en octobre à hauteur de - 3,1 % pour un total de 473 773 unités immatriculées.

Forte progression des véhicules d’occasion très récents

À la lecture des chiffres, ceux du mois d’octobre montrent un rebond important des immatriculations des véhicules d’occasion de moins d’un an qui représentent 9,33 % du marché, soit une progression de près d’un point par rapport au mois précédent et de plus de trois points par rapport aux statistiques de fin août 2016.

Les véhicules de plus de cinq ans progressent tout de même de 70,47 à 78,53 % en octobre. En revanche, la tranche d’âge comprise entre 1 et 5 ans subit un fort recul en passant de 23,03 à 12,14 % en octobre. Cette évolution bénéficie naturellement aux professionnels du secteur. Rappelons que le cœur de marché des ventes réalisées par les professionnels est situé dans cette tranche d’âge récente des véhicules.

Toujours en octobre, les marques françaises enregistrent une forte baisse de - 4 % pour une part de marché de 55,27 % en recul de près d’un point par rapport à 2015, tandis que les marques étrangères connaissent une baisse relative de - 1,7 % pour une part de marché de 44,73 %.

Sur les dix premiers mois de l’année, le marché VO est en légère hausse de 0,9 % pour un total de 4 693 589 unités immatriculées. Une hausse qui bénéficie plus aux marques étrangères (+ 2,2 %) qu’aux françaises (- 0,2 %).

Dans le détail, on peut noter les reculs des marques françaises telles que Citroën (- 4,4 %), Peugeot (- 4,9 %) et Renault (- 4,1 %). Les marques DS (+ 4,3 %) et Dacia (+ 14,4 %) enregistrent de plus fortes hausses conformes à leurs petits volumes respectifs.

Du côté des étrangères, 211 942 unités ont été immatriculées en octobre, soit un recul de - 1,7 %. On retiendra notamment les évolutions à la baisse d’Alfa Romeo (- 13,1 %), de BMW (- 3,9 %), de Fiat (- 2,9 %), de Ford (- 2,9 %), de Hyundai (- 4,1 %), de Mercedes (- 1,3 %), d’Opel (- 5,4 %), de Seat (- 8,3 %), de Suzuki (- 6,2 %) et de Volvo (- 1,8 %). D’autres marques s’en sortent mieux en octobre à l’image d’Audi (+ 0,7 %), de Dacia (+ 14,4 %), de Kia (+ 10,2 %), de Mini (+ 5,2 %), de Nissan (+ 0,1 %), de Toyota (+ 2,7 %) et de Volkswagen (+ 0,6 %).

Le marché VUL d’occasion également à la baisse

Sur cette même période, les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion enregistrent une baisse de - 3,2 % pour un total de 67 438 unités immatriculées. Les marques françaises reculent de - 3,7 % pour une baisse de - 2,3 % du côté des marques étrangères.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos