Véhicules connectés : un marché à 140 milliards d’euros d’ici à 2022

Publié le par

Selon la cinquième édition de l’étude « Connected C@r », réalisée par Strategy&, l’activité de conseil en stratégie de PwC, les ventes de véhicules connectés dans le monde devraient tripler entre 2017 et 2022. Avec toutes les conséquences que cela implique au niveau de la cybersécurité.

Véhicules connectés : un marché à 140 milliards d’euros d’ici à 2022

Selon les estimations de cette étude, le taux de croissance annuel des ventes de véhicules connectés au niveau mondial devrait atteindre 24,3 % entre 2017 et 2022. Ce qui représente un triplement du revenu en cinq ans, ce dernier passant de 47 milliards à 140 milliards d’euros, grâce à une démocratisation de cette technologie.
En effet, si ce marché concerne à l’heure actuelle essentiellement les véhicules haut de gamme, la connectivité devrait se répandre largement dans les prochaines années. Selon PwC, alors que le segment haut de gamme représente aujourd’hui 64,6 % des ventes de véhicules connectés, soit un volume de 30 milliards d’euros, la vente de solutions connectées se portera dès 2022 en majorité sur des véhicules cœur de gamme, à 50,1 %, soit près de 70 milliards d’euros.

Le véhicule autonome a aussi de beaux jours devant lui selon cette étude PwC : ils devraient représenter presque 13 milliards d’euros en 2017 et 50 milliards en 2022. Pour rappel, le revenu généré par ce type de véhicule avoisinera les 9,5 milliards d’euros.

La cybersécurité en question

Mais le développement de ces véhicules hyper-connectés, donc vulnérables aux cyberattaques, souligne la problématique de la cybersécurité alors qu’une autre étude de PwC, intitulée « The global state of information security survey 2016 », révèle ainsi que le nombre d’incidents de sécurité déclarés par les entreprises du secteur automobile a plus que doublé, avec + 115 % plus précisément, dans le monde entre 2014 et 2015.
Des chiffres alarmants, à l’aube de l’avènement des véhicules connectés et autonomes. Piratage du système embarqué des véhicules, vols des données des utilisateurs sont autant de dangers identifiés. Et que les acteurs du monde automobile semblent déjà avoir pris en considération, puisque les entreprises interrogées par PwC ont fortement augmenté leur budget lié à la sécurité de l’information avec une somme totale en hausse de 54 %. Sans compter que 92 % d’entre elles ont mis en place des systèmes de cybersécurité afin de renforcer leur sécurité de l’information en interne.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos