Véhicules d’occasion : des ventes en hausse de 9,3 % en juillet

Publié le par

Bien que les Français privilégient en majorité les véhicules diesel (62,66 %), les motorisations essence sont encore davantage plébiscitées (35,31 % contre 33,83 % en 2018).

Véhicules d'occasion : des ventes en hausse de 9,3 % en juillet

Avec 3 427 137 voitures d’occasion vendues sur les sept premiers mois de l’année – selon les dernières données du baromètre mensuel d’AutoScout24 – le marché du véhicule d’occasion enregistre une hausse de 2,3 % par rapport à la même période en 2018. Sur le seul mois de juillet, 565 205 unités ont été immatriculées. C’est 9,3 % de plus qu’en juillet 2018. Cette croissance résulte de l’engouement suscité par la révision de la prime à la conversion annoncée par le gouvernement. Les ménages français ont donc anticipé leur achat de véhicule d’occasion en profitant « des derniers jours pour acheter des véhicules d’occasion qui ne sont plus concernés par la prime depuis le 1er août », analyse AutoScout24. Le segment des jeunes occasions de 0 à 5 ans est le premier à avoir bénéficié de l’effet prime à la conversion. Après un mois de juin décevant en termes de volumes (458 904 unités), le marché du véhicule d’occasion progresse vigoureusement en juillet. C’est le meilleur mois jamais enregistré depuis le record établit à 533 634 immatriculations en octobre 2018. Le marché des véhicules neufs n’a pas bénéficié de l’effet prime à la conversion puisqu’il est plus difficile de réaliser l’immatriculation dans un délai aussi court précise AutoScout24.

Marques étrangères vs tricolores

En juillet, toutes les marques sans exception ont enregistré un résultat positif et plus particulièrement les allemandes, au-dessus de la moyenne du marché : Volkswagen (+ 11,1 %), BMW (+ 14,19 %), Audi (+ 9,52 %) et Mercedes (+ 16,99 %).

Les marques françaises progressent également mais en deçà de la moyenne du marché : Renault (+ 5,16 %), Peugeot (+ 8,88 %) et Citroën (+ 7,02 %). À noter le succès de Dacia avec (+ 27,79 %) grâce à l’excellente performance de la Sandero (5 114 immatriculations en juillet 2019 contre 3 660 unités en 2018). Parallèlement, Alfa Romeo affiche un bond de 20,87 %, boostée par la Giuletta et la MiTo.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos