Le marché des véhicules d’occasion a progressé de 1,3 % en janvier

Publié le par

 Le marché des véhicules d'occasion a progressé de 1,3 % en janvier

Après une forte progression en décembre 2013, en raison de ventes tactiques chez les constructeurs via un afflux de véhicules très récents dans les réseaux de marques, le marché du véhicule d’occasion retrouve une évolution normale mais bien réelle, à hauteur de + 1,3 %. Sur cette période de janvier 2014, 451 009 véhicules ont été immatriculés, dont 56,99 % pour les marques françaises et le reste pour les marques étrangères. Les premières enregistrent une progression de 1,2 %, tandis que les secondes progressent légèrement plus à + 1,5 %. Au niveau des marques tricolores, les marques Citroën (+ 3,8 %) et Peugeot (+ 2,3 %) s’en sortent mieux que Renault qui marque un peu le pas en ce début d’année à - 1 %.

En ce qui concerne les classes d’âge des véhicules d’occasion immatriculés, on remarque que les moins d’un an reculent par rapport à décembre de 9,09 % de pénétration à 8,70 % en janvier. La tranche des autos comprises entre un et cinq ans ne représente que 25,46 %, contre 65,84 % pour les plus de cinq qui drainent la plus importante proportion des ventes.

Parmi les marques étrangères, on peut rappeler les progressions classiques, toutes proportions gardées par rapport aux volumes, des marques Mini (+ 18,9 %), Nissan (+ 10,3 %) ou encore Dacia qui connaît son habituelle progression en termes de volume. On note aussi la belle progression d’Alfa Romeo (+ 3,7 %), de Suzuki (+ 7,3 %) ou encore de Toyota (+ 3,7 %) toujours sur ce même mois de janvier. Les contre-performances reviennent à Ford et Opel avec des reculs respectifs de - 2,2 et - 1,9 % des volumes d’immatriculation de ces marques.

Sur cette même période de janvier 2014, les véhicules utilitaires d’occasion sont stables avec une très légère progression de 0,3 % pour un volume total de 65 033 VUO immatriculés. Les marques étrangères progressent beaucoup plus significativement avec une évolution de + 3,2 %, contre une baisse de - 1 % pour les marques françaises.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos