Véhicules d’occasion : les ventes des professionnels ont reculé en juin

Publié le par

Au total, 513 475 véhicules d’occasion ont été immatriculés en juin, soit une baisse de 1,1 %.

Véhicules d'occasion : les ventes des professionnels ont reculé en juin

Après un repli de 2,3 % en mai dernier, le marché français des véhicules d’occasion a de nouveau évolué à la baisse en juin (- 1,1 %) pour un volume total de 513 475 unités immatriculées. Il convient de souligner que le marché VO est en recul constant depuis le mois de novembre 2017. Si certains attribuaient cette baisse aux problèmes techniques du système d’immatriculation des véhicules en préfecture, le mal semble être beaucoup plus profond.

Avec une part de marché de 8,44 %, les immatriculations de véhicules de moins d’un an ont reculé en juin par rapport à l’an passé. La classe d’âge des véhicules âgés de 1 à 5 ans a en revanche progressé de deux points à 26,19 %. Celle des véhicules âgés de plus de cinq ans est relativement stable.

Le diesel plombe le marché VO

Au premier semestre, le marché des véhicules d’occasion a regressé de 3,5 %, entraîné lui-même par la baisse inédite de la demande en motorisations diesel à hauteur de - 5,4 %. Les Français recherchent de plus en plus de motorisations essence sur le marché de l’occasion. Cela représente une perte de plus de 100 000 immatriculations en six mois. Toujours en juin, les marques françaises ont enregistré un repli important de – 3,26 % pour une pénétration de 52,46 % en recul de plus d’un point par rapport à la même période en 2017. Dans le même temps, les marques étrangères ont progressé de 1,44 % pour une part de marché de 47,54 %.

Toutes les marques françaises ont évolué à la baisse au mois de juin (- 4,06 % pour Citroën, - 2,37 % pour Peugeot et - 3,64 % pour Renault). Seule DS a connu une légère croissance (+ 0,13 %). De nombreuses marques étrangères ont évolué à la baisse, à l’image d’Alfa Romeo (- 10,4 %), de Ford (- 4,79 %), d’Audi (- 4,23 %), d’Opel (- 3,64 %), de Seat (- 1,65 %). On retiendra les évolutions à la hausse de Dacia (+ 25,1 %), de Skoda (+ 15,17 %), de Kia (+ 12,03 %), de Suzuki (+ 8,83 %), de Nissan (+ 7,4 %), de Mini (+ 6,17 %), de Mercedes-Benz (+ 5,8 %), de Toyota (+ 5,22 %), de Hyundai (+ 4,08 %),
de BMW (+ 3,05 %), de Volvo (+ 1,76 %), de Fiat (+ 0,55 %) et de Volkswagen (+ 0,03 %).

Le VUL d’occasion en baisse

Les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion ont baissé de - 2,9 % en juin pour un total de 70 193 unités. Les marques françaises et étrangères ont reculé respectivement de - 4 et de - 0,9 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos