Véhicules électriques : immatriculations en hausse de 36 % en mai

Publié le par

La dynamique de croissance sur le marché du véhicule électrique se poursuit au mois de mai avec 3 371 véhicules électriques légers immatriculés.

Véhicules électriques : immatriculations en hausse de 36 % en mai

D’après les chiffres fournis par l’association Avere-France, les ventes de véhicules électriques sont en hausse de 36 % en mai par rapport à la même période en 2018.
En mai, 3 371 véhicules électriques légers (2 736 voitures particulières et 635 utilitaires légers) ont été immatriculés, soit une progression de 36 % par rapport à mai 2018. Sur les cinq premiers mois de l’année 2019, les ventes de voitures particulières électriques ont progressé de 47 % par rapport à 2018 et le segment représente aujourd’hui 1,8 % de l’ensemble des immatriculations.

« Depuis le début de l’année, le marché enregistre des chiffres records avec une progression de 47 % en cumulé sur le marché du véhicule particulier par rapport à 2018, explique Cécile Goubet, secrétaire générale de l’Avere-France. Le mois de mai vient confirmer cette tendance avec une progression de 36 % avec seulement 20 jours ouvrés. La trajectoire est donc encourageante en vue de l’atteinte du million de véhicules électrifiés en 2022 fixé par le contrat stratégique de la filière automobile ».

La Renault Zoe reste leader du segment, avec 1 331 immatriculations, soit une évolution de 23 % et 49 % de part de marché. La Tesla Model 3 (321 unités) occupe la seconde place du classement, suivie de la Nissan Leaf (172 immatriculations, - 48 % dans l’attente des premières livraisons de la gamme 2019), de la BMW i3 (160 modèles 100 % électrique livrés (+ 37 %) et 9 dotés d’un prolongateur d’autonomie (- 90 %) puis de la Kia E-Niro (152 unités).

Véhicules utilitaires légers électriques : 635 immatriculations au mois de mai

Avec 635 nouvelles immatriculations, le marché du véhicule utilitaire électrique progresse de 38 % par rapport à mai 2018. L’Alliance Renault-Nissan s’empare du top 3 avec 297 Kangoo ZE (+ 15 %), 78 Zoe (+ 20 %) et 63 e-NV200 (+ 473 %). Arrivent ensuite le Goupil G4 et le Peugeot Partner, avec respectivement 56 unités (+ 107 %) et 55 immatriculations (+ 41 %).
Depuis le début de l’année, 3 305 véhicules utilitaires électriques ont été immatriculés (+ 17 % par rapport à la même période en 2018), soit 1,6 % des immatriculations toutes énergies confondues. Le Renault Kangoo ZE (1 608 unités), la Renault Zoe (441 immatriculations) et le Goupil G4 (280 unités) sont les utilitaires électriques les plus vendus depuis janvier 2019.

Véhicules hybrides rechargeables : hausse de 31 %

Le segment de l’hybride rechargeable est en hausse de 31 % par rapport à mai 2018 avec 1 306 véhicules mis à la route. Le Mitsubishi Outlander continue de séduire les automobilistes (223 unités, + 444 %), suivi du Land Rover Ranger Rover qui arrive en deuxième position (162 unités, + 500 %), de la Mini Countryman (156 unités), de la Volvo XC90 (117 unités, + 17 %) et de la Kia Niro (112 unités, + 195 %). Depuis le début de l’année, 6 519 véhicules hybrides rechargeables ont été immatriculés, soit une progression de 28 % par rapport à la même période en 2018. Sur ce segment, le Mitsubishi Outlander (1 178 unités), le Volvo XC60 (950 unités) et le Land Rover Range Rover (939 unités) sont les modèles les plus vendus.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos