Via Automobile fête son premier anniversaire

Publié le par

Via Automobile fête son premier anniversaire

Ouverte il y a exactement un an, avenue Daumesnil dans le XIIe arrondissement parisien, la première agence transactionnelle de véhicules d’occasion Via Automobile compte aujourd’hui huit autres établissements analogues opérationnels dans le XVIIe (succursale), mais aussi à Sarreguemines (57), Mulhouse (68), Soissons (02), Chantilly (60), Asnières-sur-Seine (92), Beauvais (60) et Compiègne (60). À l’instar du premier site ouvert, les franchiseurs Laurent et Jimmy Cohen détiennent environ 20 % des parts des trois derniers établissements listés.

Les autres agences fonctionnent sur le principe de la licence de marque. « Nous nous polarisons sur le recrutement de professionnels de l’auto comme d’anciens chefs des ventes qui allient expérience et sens du management », résume L. Cohen qui a reçu 350 candidatures depuis le lancement de son concept d’agence « automobilière ». Coût de l’affiliation : 60 000 euros auxquels il faut ajouter 25 000 euros de compte courant. Ensuite, l’enseigne exige une redevance annuelle, publicité comprise, correspondant à 8 % de la marge nette.

20 ouvertures d’ici à fin 2011

Convaincus, des investisseurs sont en cours d’ouverture à Agen (47), Thorigné-Fouillard (35), Cambrai (59), Calais (62) et Bordeaux (33). D’ici à la fin de l’année, Via Automobile s’appuiera donc sur un réseau de 20 points de vente en attendant d’atteindre 70 agences fin 2012.

Outre l’offre en VO récents résultant d’accords avec quatre à cinq centrales d’achat (Interlease, Starter, etc.), Via Automobile entend surtout baser, à terme, son business model sur la vente d’un large stock « détenu » en exclusivité. Stock dont il dispose de part les mandats de vente confiés par les clients particuliers des agences. Aujourd’hui, la bourse commune totalise 5 600 VO (dont 3 000 modèles zéro kilomètre et environ 500 véhicules ’exclusifs’). « Le but, c’est que chaque agence ait une centaine de voitures en exclusivité bien placée », détaille l’entrepreneur qui dispose, par exemple, de 56 VO en mandat pour cinq semaines dans la succursale du XVIIe. « Nous vendons 30 % des véhicules dans les délais », confie-t-il.

Socle du concept, le portail via-automobile.fr reçoit 500 visites par jour et duplique ses offres sur leboncoin.fr et d’autres sites d’annonces. Côté rentabilité, « les seuils sont presque toujours atteints puisqu’ils se limitent à 3 000 euros de charges fixes et salaires mensuels. La profitabilité exige encore un peu de patience, mais nous sommes très confiants », poursuit L. Cohen.

Du haut de ses un an, son agence de Daumesnil écoule une quinzaine de VO par mois (ainsi que des services de garantie et d’extension avec des partenaires comme Opteven et Alphera) avec une marge unitaire nette de près de 1 600 euros pour un panier moyen de 17 000 euros. Pour accroître sa notoriété, le franchiseur vient de s’offrir quinze jours de spots TV sur une chaîne Ile-de-France de la TNT. « Ça prend », insiste le courtier.

Photo : Laurent Cohen dans la succursale Via Automobile de Paris XVIIe.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos