[Vidéo] Le marché VP français du mois de mai

Publié le par

Sur les cinq premiers mois de l’année 2019, le marché VP français est complètement étal (+ 0,05 %) pour un total de 935 478 véhicules immatriculés.

[Vidéo] Le marché VP français du mois de mai

D’après les données fournies par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché français des voitures particulières enregistre une légère hausse de 1,17 % en données brutes en mai 2019 par rapport à la même période en 2018.

Un jour ouvré supplémentaire

Bénéficiant d’un jour ouvré supplémentaire en 2019 (20 jours) par rapport à mai 2018 (19 jours), le marché français témoigne encore une fois de sa grande faiblesse surtout au niveau du canal le plus rentable, à savoir celui des particuliers. Sur les cinq premiers mois de l’année 2019, le marché VP français est complètement étal (+ 0,05 %) pour un total de 935 478 véhicules immatriculés.

Citroën poursuit sa course en avant

Citroën confirme sa bonne forme en affichant, encore une fois, une hausse de 23,09 % en mai, ce qui permet de tirer l’ensemble du groupe PSA vers le haut (+ 9,24 %). Les autres marques du groupe enregistrent des résultats assez disparates : si les ventes de Peugeot ont progressé de 5,32 %, celles des marques DS et Opel ont respectivement reculé de 0,8 % et de 2,92 %. De son côté, le groupe Renault est stable à - 0,4 %. Les ventes des marques Renault et Dacia ont respectivement baissé de 0,59 % et de 1,27 %.

Si les groupes français affichent une hausse de 4,84 % des immatriculations en mai, celles des marques étrangères ont marqué le pas, avec un repli de 3,67 %.

Ventes à particuliers : - 11,76 %

Dans le détail, par canal de vente, le marché français est presqu’à l’arrêt en raison notamment de la chute vertigineuse des ventes aux particuliers qui engrange encore au mois de mai un nouveau recul de 11,76 % pour une pénétration totale de 40,49 % sur le marché total.

Le B to B se maintient

Seule bonne nouvelle, la bonne tenue du B to B, qui bénéficie très certainement d’un effet d’aubaine en attendant les nouvelles mesures WLTP prévues pour janvier 2020. En effet, les ventes aux sociétés progressent de 15,83 % et la LLD enregistre un gain de 14,64 %. L’ensemble du B to B représente une part de marché de 26,46 %.

Les canaux tactiques s’envolent : + 21,91 %

Comme c’est le cas depuis le début de l’année 2019, on retrouve les plus fortes progressions sur les canaux tactiques, tant au niveau de la courte durée que des véhicules de démonstration. Ces deux canaux non rentables et qui pèsent sur les réseaux de distribution enregistrent respectivement des hausses de 8,13 % et de 13,78 % pour une part de marché totale de 33,17 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos