Vinfast fait ses premiers pas en dehors du Vietnam

Publié le par

Le constructeur automobile vietnamien Vinfast a l’intention de lancer, en mars 2022, deux nouveaux modèles de véhicules électriques destinés aux marchés nord-américains et européens.

© Vinfast
© Vinfast

Le constructeur vietnamien parviendra-t-il à se faire une place sur les marchés automobiles européen et français ? C’est en tout cas son ambition. La marque, appartenant au groupe Vingroup, a annoncé lundi son futur projet : lancer à l’international deux nouveaux modèles de voitures électriques baptisés VF e35 et VF e36. Respectivement conçus en tant que berline et SUV, les deux bolides sont attendus sur les routes en mars 2022. Pour soutenir ses ambitions de développement à l’international, la marque aurait débuté sa campagne de recrutement afin de composer ses équipes. Elle aurait d’ailleurs approché des professionnels de l’automobile ayant déjà travaillé chez BMW, Toyota ou encore Tesla. Plusieurs « marché clés » sont ciblés, à l’image des États-Unis, du Canada, de la France, de l’Allemagne ou encore des Pays-Bas.

Fondé en en 2017 par son P-DG Pham Nhat Vuong, Vinfast a écoulé près de 30 000 véhicules en 2020 sur son territoire local. Elle y commercialise tous types de véhicules depuis les voitures familiales aux 4x4, en passant par les scooters électriques ainsi que les bus électriques. Selon l’AFP, la société a lancé en janvier 2021 son premier modèle de voiture électrique pour le marché vietnamien sous le nom de VF e34. Celui-ci est affiché au prix de 24 500 euros et environ 25—000 pré-commandes auraient été enregistrées à ce jour.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos