Volkswagen Group accroît de 50 % son objectif de production de véhicules électriques à l’horizon 2028

Publié le par

Le groupe Volkswagen enclenche une transformation inédite vers l’électrique. Une accélération qui met également dans l’embarras ses concurrents européens qui contestent encore les objectifs européens de réduction des émissions de CO2.

Volkswagen Group accroît de 50 % son objectif de production de véhicules électriques à l'horizon 2028

À l’occasion de la présentation de ses résultats financiers annuels à Wolfsburg, le 12 mars, le groupe Volkswagen a annoncé un accroissement de 50 % de ses objectifs de production de véhicules électriques à l’horizon 2028. Le constructeur compte ainsi produire 70 nouveaux véhicules à travers le monde dans les dix prochaines années contre les 50 prévus initialement. Un nouvel objectif qui permet au groupe de s’aligner totalement avec les objectifs européens de réduction des émissions de CO2 en Europe.

De 15 à 22 millions d’unités en 2028

En termes de production, le groupe prévoit désormais de produire 22 millions de véhicules électriques en lieu et place des 15 millions déjà prévus initialement. Une annonce qui fait l’effet d’une vraie bombe dans l’électrique, tant l’ampleur de la transformation est importante pour le premier constructeur mondial. Tout en poursuivant l’objectif d’une neutralité carbone à l’horizon 2050 avec l’abandon des véhicules thermiques tous remplacés par l’électrique.

Un alignement avec les objectifs européens

Cette décision de commercialiser 40 % de véhicules électriques à l’horizon 2030 permet au constructeur de s’aligner sur les objectifs européens de réduction de CO2 à cette date. Cette stratégie de décarbonisation en ligne avec la Commission européenne replace très clairement le groupe au centre du jeu après l’histoire du dieselgate très néfaste pour son image.

Une stratégie anti-Tavares

Cette annonce de Volkswagen est également un pavé dans la mare à l’encontre de Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA et de l’Association européenne des constructeurs (ACEA), lequel a lancé une véritable révolte, depuis Genève le 5 mars, contre les objectifs de réduction de CO2 au niveau européen tout en mettant en garde les pouvoirs publics sur la brutalité de la transition énergétique.

Volkswagen se donne les moyens d’investir dans l’électrique

En investissant 30 milliards d’euros d’ici à 2023 dans cette stratégie du tout électrique, Volkswagen profite de ses capacités d’investissement amassées depuis plusieurs années et ce malgré le coût du dieselgate qui ne semble pas avoir stoppé les ambitions du constructeur. Après cette affaire, Volkswagen veut désormais rentrer dans le rang, il se donne les moyens de devenir le bon élève européen.
« Volkswagen prend ses responsabilités pour l’avenir au regard de l’environnement. Nous allons systématiquement aligner notre production avec les objectifs de neutralité de CO2 dans les années à venir. Nous souhaitons proposer une mobilité individuelle pour des millions de personnes dans les années : une mobilité propre et connectée », a déclaré Dr. Herbert Diess, CEO de Volkswagen Group.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos