Volkswagen Group rate de peu ses objectifs d’émissions de CO2 en 2020

Publié le par

Le groupe Volkswagen n’a pas atteint ses objectifs de CO2 en 2020, mais deux de ses marques sont dans les clous : Audi et Volkswagen.

© Pixabay
© Pixabay

En 2020, dans un contexte de crise sanitaire marqué par des confinements un peu partout en Europe, le groupe Volkswagen a réduit les émissions moyennes de CO2 de sa flotte de voitures particulières neuves dans l’Union européenne d’environ 20 % par rapport à 2019, à 99,8 g/km. Une progression significative mais insuffisante pour franchir les objectifs de la réglementation européenne CAFE en 2020.

0,5 g/km de dépassement de CO2 en 2020

Il convient de préciser que les émissions de Bentley et Lamborghini sont mesurées individuellement, c’est pourquoi elles ne sont pas incluses dans ce chiffre. En prévision de manquer de peu l’objectif du pool de CO2 établi conjointement avec d’autres constructeurs d’environ 0,5 g/km, le groupe a comptabilisé des provisions à un stade précoce pour éviter tout impact sur les résultats du quatrième trimestre.

« Nous progressons bien pour atteindre notre objectif de neutralité CO2, a déclaré Herbert Diess, P-DG du groupe Volkswagen. Nous avons considérablement réduit les émissions de CO2 de notre nouvelle flotte de véhicules dans l’Union européenne. Les marques Volkswagen et Audi en particulier ont largement contribué à atteindre cet objectif avec leur e-offensive. Nous avons raté de peu l’objectif de flotte pour 2020, contrecarré par la pandémie de Covid-19. Avec Volkswagen et Audi, Cupra et Skoda proposent désormais de nouveaux modèles électriques attrayants. Cela nous permettra d’atteindre notre objectif de flotte cette année ».

Une amende de 100 millions d’euros

Pour expliquer ce dépassement, la crise Covid-19 a évidemment provoqué des retards de commande et de livraison. Le retard de la commercialisation de l’ID.3, premier véhicule full électrique de la marque Volkswagen, en raison d’ennuis sur le logiciel d’exploitation, a également pesé dans ces objectifs CO2 pour le constructeur allemand. Ce dépassement devrait coûter au groupe un peu plus de 100 millions d’euros d’amende. Une sanction financière raisonnable au regard des projections faites par les analystes depuis quelques années.

Pour mémoire, lancé en septembre, l’ID.3 a bénéficié d’une forte demande de la part des clients, avec 56 500 véhicules déjà livrés d’ici à la fin de l’année 2020. Au total, environ 212 000 véhicules électriques Volkswagen ont été cédés à des clients au cours de l’année écoulée, dont environ 134 000 BEV. Cela signifie que la marque Volkswagen a largement dépassé son objectif de flotte de CO2 et a apporté une contribution positive considérable au groupe.

La marque Audi s’est également inscrite dans son objectif de flotte CO2 en 2020 et a contribué positivement au groupe. Le modèle e-tron (y compris l’Audi e-tron Sportback) a enregistré une augmentation significative de la demande au cours de l’année écoulée, avec une croissance annuelle de 79,5 % (47 300 véhicules). Dans le monde entier, l’Audi e-tron est le véhicule électrique le plus vendu parmi les constructeurs premium allemands.

Le groupe Volkswagen intensifiera systématiquement son e-offensive en 2021 avec un grand nombre de nouveaux véhicules tout électriques basés sur le Modular Electric Drive Toolkit (MEB). Audi débutera cette année avec les Q4 e-tron et Q4 e-tron Sportback, Cupra lancera le el-Born et Skoda apportera le Enyaq iV à ses clients. Volkswagen Passenger Cars lancera l’ID.4 sur un certain nombre de marchés supplémentaires et présentera un nouveau modèle entièrement électrique.

Dans son plan de marche, le groupe Volkswagen ambitionne de devenir le premier fournisseur mondial de véhicules électriques d’ici à 2025. D’ici là, environ 35 milliards d’euros d’investissements sont donc prévus en mobilité électrique et un autre montant d’environ 11 milliards d’euros dans l’hybridation du portefeuille de modèles. Le groupe prévoit de vendre environ 26 millions de véhicules électriques à batterie d’ici à 2030. Environ 19 millions de ces véhicules seront basés sur le Modular Electric Drive Toolkit (MEB), tandis que la plupart des 7 millions de véhicules restants seront basés sur la plateforme haute performance. Le constructeur germanique attend environ 7 millions de véhicules hybrides sur la même période. Ces plans n’intègrent pas encore les futures exigences potentielles du Green deal de l’Union européenne.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos