Volkswagen échelonne le redémarrage de son réseau de production

Publié le par

Face aux décisions prises par les différents gouvernements en vue d’une future reprise économique, Volkswagen rouvrira progressivement l’ensemble de ses usines entre les mois d’avril et mai 2020.

© Volkswagen
© Volkswagen

Après Toyota qui a annoncé dans la matinée la reprise de ses activités à compter du 21 avril prochain, c’est au tour de Volkswagen de communiquer une bonne nouvelle. « Pleinement conscients de notre responsabilité, nous faisons en sorte que l’économie reprenne et que les véhicules recommencent à sortir des usines à destination de nos distributeurs et clients », commente Andreas Tostmann, en charge de la production et de la logistique pour la marque. La firme allemande va donc lancer un redémarrage progressif de sa production internationale « au cours de la semaine du 20 avril ». Toutefois, seules les usines slovaques basées à Zwickau et Bratislava sont concernées dans un premier temps. Les autres sites de la marque situés en Allemagne, au Portugal, en Espagne, en Russie et aux États-Unis devraient redémarrer la semaine suivante. Enfin, la troisième et ultime vague de réouverture concerne l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Brésil et le Mexique courant mai. « La production reprendra sur la base de la disponibilité en pièces, des exigences gouvernementales en Allemagne et en Europe, de l’évolution des marchés de vente et des modes de fonctionnement qui en résultent pour les usines » se justifie Volkswagen dans un communiqué.

Condition sine qua non de cette reprise : « La santé de nos employés est la priorité absolue » martèle Andreas Tostmann. L’une des mesures prises est le nouvel accord sur la protection de la santé rédigé en 100 points. « Mais nous devons être réalistes : au départ, les nouvelles procédures seront sources de questions et de réserves de la part de nos collègues. Nous n’avons encore jamais développé, produit et vendu de véhicules dans ces conditions » averti Bernd Osterloh, président du comité d’entreprise.

Pour assurer un bon fonctionnement, Volkswagen peut prendre l’exemple de l’expérience acquise dans les usines chinoises. Dans le pays, 32 des 33 usines du groupe ont maintenant repris le travail. D’ailleurs, afin de garantir l’approvisionnement en composants des sites de production de véhicules chinois, la reprise de la production avait déjà commencé chez Volkswagen Group Components dans les usines allemandes de Brunswick et Kassel depuis le 6 avril et celles de Salzgitter, Chemnitz et Hanovre, ainsi qu’en Pologne dès le 14 avril.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos