Volkswagen en mode « plus vert que vert »

Publié le par

A l’occasion de la première Convention « Way to Zero », Volkswagen a détaillé son plan de décarbonisation destiné à l’entreprise et à ses produits. D’ici 2030, au moins 70% de ses ventes en Europe seront réalisées avec des modèles 100% électriques.

DR / Volkswagen
DR / Volkswagen

Lors de la convention digitale « Way to Zero », Volkswagen a dévoilé sa feuille de route pour une mobilité climatiquement neutre. Véhicules, usines, alimentation en énergies vertes…le groupe met en avant une approche holistique que Ralf Brandstätter, président du Directoire de Volkswagen résume par cette formule : « Volkswagen est synonyme d’électro-mobilité durable pour tous, depuis la production jusqu’au recyclage ». Un plan qui a un coût, que le groupe chiffre à 14 milliards d’euros pour la première phase de décarbonisation d’ici 2025.

Pour réussir à atteindre une électro-mobilité neutre en carbone, il est nécessaire de pouvoir charger les véhicules avec de l’électricité générée intégralement à partir de sources renouvelables. Cette évolution, à elle seule, réduirait les émissions de CO2 de près de moitié par rapport au mix électrique standard de l’Union Européenne. Au-delà des projets comme Volkswagen Naturstrom ou Ionity, Volkswagen veut franchir un nouveau cap et s’engage à soutenir la construction de nouveaux parcs éoliens et centrales solaires dans plusieurs régions d’Europe à court terme (2025).

Faire du VE le standard, la clé pour réduire les coûts

Volkswagen travaille également à la décarbonisation de son outil de production et de la chaîne d’approvisionnement. L’usine de véhicules électriques de Zwickau, qui produit la famille ID, est le porte-drapeau de cette démarche et « à compter de 2030, toutes les usines du monde, en dehors des usines chinoises, fonctionneront entièrement à l’électricité verte ». La famille ID sera aussi l’objet d’un test pilote pour le recours à des composants durables. « Volkswagen fera des émissions de CO2 un critère clé de l’attribution des contrats aux fournisseurs », précise la direction du groupe, tout en évoquant un traitement similaire pour la production des batteries des véhicules électriques.

Jeu collectif et projet de société

Au niveau du plan produits, la nouvelle stratégie Accelerate, qui a pour but d’accélérer le rythme de l’offensive électrique, est naturellement confirmée : « A terme, elle conduira à l’électrification intégrale de la flotte des nouveaux véhicules. D’ici 2030, au moins 70% de toutes les ventes unitaires de Volkswagen en Europe seront des véhicules 100% électriques, soit plus d’un million de véhicules. Volkswagen dépassera ainsi largement les exigences du Pacte Vert de l’Europe. En Amérique du Nord et en Chine, la part des véhicules électriques devrait atteindre au moins 50% des ventes. Volkswagen lancera également au moins un nouveau véhicule électrique chaque année ».

« La durabilité deviendra donc un facteur crucial de réussite pour les entreprises », conclut Ralf Brandstätter tout en sollicitant l’appui des gouvernements, des ONG et des institutions scientifiques pour mener à bien un projet de société qui dépasse le seul cadre de l’industrie. Un signal qui est aussi envoyé aux places de marché, pas toujours bienveillantes avec les valeurs automobiles.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos