Volkswagen veut alléger le poids de ses véhicules

Publié le par

À l’Open Hybrid LabFactory à Wolfsburg (Allemagne), le groupe Volkswagen travaille sur le développement de matériaux et de procédés de production qui permettront d’alléger le poids des véhicules et, par conséquent, de réduire leur impact sur l’environnement.

Volkswagen veut alléger le poids de ses véhicules

Des chercheurs du secteur industriel et de la communauté scientifique développent conjointement des matériaux et des procédés de production innovants pour le groupe allemand.

« Hybride », c’est-à-dire un mélange de différents composants, est l’idée qui séduit le campus de recherche LightWeightCampus. La raison de cet engouement tient aux chercheurs qui combinent des matières aux propriétés différentes, comme le métal, le plastique et les textiles, pour trouver des solutions optimales. Les produits finaux de leur recherche seront utilisés dans la production de série. Ils seront le plus légers possible tout en étant stables et économiques.

Un impact environnemental à terme

L’une des particularités de l’Open Hybrid LabFactory, inauguré il y a six mois, est la large alliance qui soutient l’usine de recherche : un groupe de 28 partenaires qui collaborent sous la responsabilité du Centre de recherche sur les technologies automobiles de l’Université technique de Brunswick (Basse-Saxe). Cette alliance regroupe de grandes entreprises comme Volkswagen et ThyssenKrupp, des universités et instituts de la Fraunhofer Society.

« Nous abordons ce challenge avec engouement, souligne Felix Eichleiter, membre du développement des composants de Volkswagen et directeur général de l’Open Hybrid LabFactory e.V. De nombreux projets et tests sont déjà en cours. »

À noter qu’environ 130 spécialistes du groupe de partenaires travaillent actuellement sur ce campus de recherche. À moyen terme, le groupe devrait compter plus de 200 membres.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos