Volvo Cars en recul de 2,1 % dans le monde

Publié le par

Sur les six premiers mois de l’année, le modèle le plus vendu par Volvo Cars est le XC60 avec un total de 78 761 unités, suivi par les XC40 et XC90 qui comptabilisent respectivement 68 359 et 37 918 immatriculations.

© Volvo Cars
© Volvo Cars

Avec 61 483 immatriculations dans le monde le mois dernier, Volvo Cars affiche un recul de l’ordre 2,1 % par rapport à la même période en 2019 (62 775 unités). Sur les six premiers mois de l’année, la marque suédoise est encore dans le négatif avec 269 962 unités vendues (- 20,8 %). Les performances européennes semblent être sur la bonne voie : les ventes de juin ont continué de montrer des signes de reprise par rapport à mai grâce au déconfinement de nombreux pays. Volvo Cars a vendu 28 277 unités le mois dernier (- 6,5 %) et 123 035 entre janvier et juin (-29,5 % en glissement annuel).

En France, Volvo Cars enregistre un véritable rebond en juin avec 2 129 immatriculations, un chiffre en hausse de près de 15 % par rapport à juin 2019 (1 853 immatriculations) sur un marché à + 1,2 %. Le SUV compact XC40 dépasse le millier d’immatriculations sur un mois (1 033 immatriculations ; + 48 % vs. juin 2019). Les SUV XC60 et XC90 enregistrent aussi de belles performances avec respectivement 618 et 247 immatriculations en juin 2020 (+ 16,4 % et + 72,7 % vs. juin 2019). Les performances de Volvo Cars sur le premier semestre 2020 sont en phase avec les chiffres du marché français, avec une baisse des immatriculations de 38,3 % par glissement annuel. Entre janvier et juin 2020, le constructeur premium suédois a enregistré 6 357 immatriculations. Sur la période, les ventes ont été tirées par la gamme de SUV (XC40 : 2 928 immatriculations ; XC60 : 1 938 immatriculations ; XC90 : 681 immatriculations). Les initiatives en ligne, telles que le lancement du concept "Volvo vient à vous", ont notamment contribué au rebond de la demande.

Bonne nouvelle Outre-Atlantique. Le marché américain renoue avec la croissance : 10 385 ventes en juin contre 9 934 l’an passé. Cette hausse de 4,5 % en glissement annuel s’explique par le déconfinement d’un certain nombre d’États qui a fortement relancé les ventes. Cette croissance est également visible en Chine où 15 105 véhicules ont trouvé preneurs le mois dernier (+ 14,1 %). Néanmoins, aux États-Unis comme en Chine, Volvo Cars enregistre un recul des ventes, respectivement de 13,7 % et 3 %, au cours des six premiers mois de l’année.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos