Volvo Cars optimise ses coûts électriques en interne

Publié le par

Volvo Cars réalise des investissements dans le but de concevoir et développer ses propres moteurs électriques au profit de la prochaine génération de modèles.

© Volvo Cars
© Volvo Cars

La part des modèles Recharge dotés d’une motorisation 100 % électrique ou hybride rechargeable a plus que doublé au cours des dix premiers mois de l’exercice actuel par rapport à la même période en 2019 et représente aujourd’hui 16 % des ventes mondiales. En Europe, la part s’élevait à 27 % sur la même période. Conscient que les automobilistes se tournent de plus en plus vers les énergies propres, Volvo Cars a décidé d’accélérer le développement en interne de ces technologies. L’entreprise suédoise a donc inauguré début novembre un tout nouveau laboratoire de moteurs électriques à Shanghai, en Chine. Son activité principale sera orientée autour du développement de moteurs électriques à installer sur les véhicules tout électriques et hybrides basés sur la prochaine architecture de véhicule modulaire SPA2 de la marque. Cette nouvelle structure étend ainsi le réseau mondial de sites de Volvo dédiés au développement et aux essais de composants de VE. De fait, le groupe possède déjà un site de développement de moteurs électriques à Göteborg, en Suède et des laboratoires d’avant-garde en Chine et en Suède qui travaillent sur les batteries. L’internalisation du développement des moteurs électriques met également en exergue un atout économique : optimiser davantage les coûts des moteurs électriques et de l’ensemble de la transmission électrique sur les nouveaux véhicules de la gamme. « Grâce à la conception et au développement en interne, nous pouvons perfectionner encore davantage nos moteurs électriques. En améliorant constamment leurs niveaux de performances générales en termes d’efficacité énergétique et de confort, nous créons une expérience de conduite électrique qui est spécifique à Volvo », confirme Henrik Green, directeur technologie chez Volvo Cars.

Par ailleurs, les investissements dans la conception et le développement de moteurs électriques constituent une nouvelle étape venant concrétiser les ambitions climatiques et la stratégie d’électrification du constructeur. Ainsi, d’ici à 2025, 50 % des véhicules vendus seront tout électrique et les 50 % restants des hybrides. L’électrification s’inscrit dans le plan Climat de la société qui prévoit de devenir climatiquement neutre d’ici à 2040.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos