Volvo Selekt : tout est proposé, rien n’est imposé

Publié le par

Les faits :

Christophe Carignano nous informait ce lundi que Volvo remodelait complètement son label VO : Volvo remodèle complètement son label VO Selekt.

Il était fait mention que l’objectif est principalement de protéger les valeurs résiduelles, ce qui paraît bien normal pour une marque qui a fortement progressé en termes de ventes VN depuis deux ans.

Réflexion :

J’ai relevé des points qui me semblent astucieux et pertinents. Démarche proactive, coach VO, visites mystères (si objectives comme point de départ et uniquement constructives, pourquoi pas !), LOA VO, label rafraîchi judicieusement quand il s’agit d’être un peu sélectif avec un kilométrage d’éligibilité ramené à la baisse de 150 000 à 120 000 kilomètres. On parle aussi d’un nouveau contrat qui ne devient plus automatique mais basé sur le volontariat comme le précise Yves Pasquier-Desvignes : « Ne deviendront Volvo Selekt que ceux qui le souhaitent et qui mettent en place un certain nombre d’actions tout en souscrivant à un plan de coaching et de pilotage. » Et d’ajouter : « Nous passons d’un système ouvert à tous à un système proposé à tous mais pas forcément choisi par tous. »

Une des règles de base du management est qu’il n’y a que deux façons d’avancer : faire peur ou donner envie… Il semble qu’ici, on ait la volonté d’avancer et à notre époque, la deuxième façon est de mon point de vue la meilleure pour faire bouger les lignes…

Ma conclusion subjective :

Ça me rappelle une ancienne pub d’un organisme de voyage où l’on nous disait « Tout est proposé, rien est imposé… ». Tout un programme qui marche !

Et vous, quel est votre point de vue ?

jl.chotard@akpartners.fr

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos