Volvo remodèle complètement son label VO Selekt

Publié le par

Volvo remodèle complètement son label VO Selekt

Après deux années de forte progression des ventes VP, Volvo France se tourne désormais vers le marché VO où la marque souhaite désormais optimiser le fonctionnement de son label Volvo Selekt dont l’objectif est de mieux protéger les valeurs résiduelles.

Pour rappel, Volvo a frôlé les 0,8 % de part de marché en France en 2016 avec 15 600 immatriculations VP, soit une progression de 12 % par rapport à 2015. Annoncée initialement à 2,1 % en début d’année, la rentabilité du réseau devrait finalement atteindre 2,5 % in fine. De bons résultats pour les 110 points de vente de la marque propices à des changements au niveau du label VO.

Un nouveau contrat Volvo Selekt

« Nous enclenchons cette année une grosse révolution de notre label Volvo Selekt, explique Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Cars France. 100 % de nos concessionnaires possèdent ce label ce qui était automatique de par nos contrats. Nous allons contractualiser la démarche. Ne deviendront Volvo Selekt que ceux qui le souhaitent et qui mettent en place un certain nombre d’actions tout en souscrivant à un plan de coaching et de pilotage. » Et d’ajouter : « Nous passons d’un système ouvert à tous à un système proposé à tous mais pas forcément choisi par tous. L’enjeu est la protection de nos valeurs résiduelles dans cette chaîne de cotation des VO. »

Mieux contrôler les valeurs résiduelles et progresser en LOA VO

Dans la pratique, dans les mois à venir, Volvo va proposer à ses investisseurs un nouveau contrat non obligatoire mais qui va les engager dans une démarche proactive qui leur donnera accès notamment à un coach VO. Des visites mystères auront également lieu dans les points de vente. L’objectif du constructeur suédois est également la progression de ses ventes en LOA VO grâce à son partenariat en marque blanche avec Cetelem qui a donné de très bons résultats en VN en 2016.

À noter que Volvo a également rafraîchi les durées kilométriques des véhicules d’occasion sous label en les passant de 150 000 à 120 000 kilomètres au maximum avec 115 points de contrôle. La vraie révolution sera donc un pilotage extérieur de cette franchise VO qui sera encadrée et contrôlée. La marque espère que 100 % du réseau adhérera à terme à cette nouvelle démarche.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos