Vulcain joue la transparence

Publié le par

Le groupe de Jean-Pierre Rinaudo a présenté ses résultats financiers dans le cadre de la 13ème réunion de transparence menée en partenariat avec la Banque de France.

Vulcain joue la transparence

L’initiative est assez rare pour être saluée. Le choix de la transparence en matière de résultats financiers n’est pas commun dans le monde de l’automobile comme dans celui du commerce en général. Le groupe Vulcain a présenté son bilan 2012 devant un parterre d’invités parmi lesquels les principaux représentants des banques, des constructeurs et des partenaires du groupe.

Ces professionnels ont pu constater que les cinq sociétés du groupe de Jean-Pierre Rinaudo ont passé le cap symbolique des 7 000 voitures vendues, avec un bilan de 7 002 véhicules livrés en 2012. Opel reste la marque la plus représentée, avec 2 453 unités, devant VW (1 377), Chevrolet (1 061), Volvo (719) et Kia (655). Installé en région Rhône-Alpes, en Île-de-France et Auvergne, le distributeur a terminé l’année avec un chiffre d’affaires en hausse de 5,3 %, de 180 millions d’euros.

Le grand écart des marges

En matière de résultats avant impôts, le groupe a atteint 1,4 % contre 1,6 % en 2011. Un léger recul qui s’expliquerait par une baisse des marges commerciales. Celles-ci diffèrent d’ailleurs fortement selon les entités du groupe et les marques qu’elles représentent. La marge moyenne par véhicule neuf s’échelonne de 123 euros à 1 953 euros.

La valeur la plus faible, constatée dans l’établissement Axone (VW), s’explique par des ventes majoritairement effectuées auprès des loueurs. Au contraire, Felix Faure Automobiles réalise le meilleur résultat en raison des marques premium représentées (Land Rover, Volvo). Au-delà de ces résultats bruts, le dirigeant a souligné auprès de ses partenaires « l’importance d’avoir [leur] confiance » dans un contexte difficile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos